Essai / First 18 : il a tout d’un grand, le plus petit des First !

First 18 : un micro capable de vous emmener loin © NNDD

A l’instar de la plupart des grands chantiers, Bénéteau a concocté son Micro à la fin des années 1970. Un croiseur de poche étonnement marin.

  • Prix : à partir de 2 500 euros
  • Construit de 1979 à 1983 à 1 065 exemplaires

 C’est dans la brise, lors d’un rude louvoyage contre un clapot escarpé que vous le constaterez : le 18 remonte encore au vent sous voiles – réduites bien sûr - alors que nombre de croiseurs plus grands jettent l’éponge et font route au moteur… Un des rares voiliers de moins de 6 mètres capable d’affronter des conditions musclées.

Un petit bémol par petit temps. Un peu plus lourd que les autres Micros - Neptune 550 ou Microsail pour ne citer qu’eux -, il est logiquement moins nerveux. Pour ne rien gâter, il conserve un look sympa qui ne trahit pas son âge – lancement en 1979 tout de même !

Il a même, avec son cockpit très large, son gréement fractionné qui fait la part belle à la grand-voile, son rouf en sifflet et sa carène planante tous les attributs ou presque du croiseur d’aujourd’hui – ne lui manque que l’étrave droite. Décidément un très bon cru que ce plan Finot : il vieillit bien, il est costaud, et en plus il est agréable à barrer.

A l’intérieur, quatre couchettes et une table articulée. Le First 18 a été commercialisé en version quille fixe ou en version quille pivotante. Cette dernière, vendue un peu plus cher, demande une vérification attentive du mécanisme.

Le diagnostic de Bateaux.com

Le First 18, dans la catégorie des croiseurs de poche, est certainement un des meilleurs choix. Il ouvre toutes sortes de programmes : sorties à la journée, régates, cabotage… et pourquoi pas de plus grandes virées. Un parfait support pour ceux qui des ambitions de navigation inversement proportionnelles à leur budget.

Les avantages

  • Voilier incroyablement marin pour sa taille
  • Disponible en quillard ou quille pivotante
  • Emménagements cosy

Les inconvénients

  • Un peu lourd par petit temps
  • Vaigrages fragiles
  • Ne s’échoue pas à plat sans béquilles

Mais que lui manque-t-il ?

Mis à part quelques kilos en trop, il est parfait !

L’équivalent aujourd’hui ?

Le Micro reste populaire en Europe Centrale, mais en France, pratiquement rien en neuf. Mis à part l’indéboulonnable Corsaire né en 1954.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Yannick Bonniord - 08 Juin 2018
Bonjour, très sympathique article qui reflète très bien la vision des propriétaires First-dixuististes :-)Yannick ( pour l'AP FIRST 18)
Ajouter un commentaire...

First 18, la fiche technique

MarqueBénéteau
ArchitecteGroupe Finot
Longueur hors-tout5.90 m
Longueur de coque5.50
Largeur2.40 m
Tirant d'eau0.78 m
Déplacement lège600 kg
Surface de voilure au près18 m2
Voir la fiche technique du First 18