Cabotage en Bretagne, naviguez en flottille pour découvrir les côtes bretonnes

Balade matinale sur l'Aulne lors du circuit de cabotage "rade en fête" © SVP Nautisme

Découvrir des endroits secrets en flottille ? Naviguer accompagné et entouré par d'autres plaisanciers ? Faire ses armes sur des petits voiliers échouables de 5 à 8 m ? C'est ce que propose Cabotage en Bretagne. Explications avec Vincent Mazure, fondateur de l'organisation.

Cabotage et visites

Le printemps se rapproche et avec lui les températures clémentes et les jours qui rallongent. L'envie de repartir naviguer vous titlle ? Cabotage en Bretagne propose des circuits pour naviguer en flottille, et en tout sécurité grâce à un bateau accompagnateur, qui saura rassurer les moins assurés. Selon les circuits, entre 15 et 18 bateaux font partie du voyage.

Pendant une semaine, vous pouvez découvrir différents bassins de navigation, en alternant cabotage et visites culturelles, patrimoniales ou naturelles. Ouverts aux petits voiliers, ces circuits permettent de découvrir des lieux à la réputation difficile et d'exploiter tout le potentiel de ces unités habituellement utilisées à la journée en toute convivialité.

"Ce format d'alternance entre cabotage et visites permet aussi aux gens qui ont moins d'appétence pour la navigation de faire des rencontres, des balades nature, de participer aux fêtes locales." Un bon compromis donc pour contenter toute la famille.

Départ de Lanildut pour une troisième semaine de cabotage en Pays d'Iroise

Navigation en flottille

Chaque équipage vient avec son voilier (propriété ou location) ou via la bourse des équipiers pour participer aux circuits préalablement réservés. Si l'idée est de naviguer tous ensemble chacun navigue à son rythme : "on fait des briefings en amont et en aval de la navigation, on explique les difficultés qu'il peut y avoir et on prend le départ à heure définie, en flottille". En cas de besoin, le bateau accompagnateur est là pour les aider ou les rassurer. "Une équipe de 2 à 3 personnes assure l'encadrement sur un semi-rigide de 6 m - presque aussi gros que les voiliers du groupe - et passe d'un bateau à l'autre en navigation." Il sert aussi aux débarquements une fois au mouillage.

En plus du semi-rigide, un bateau-base d'environ 10 m et manœuvré par une ou deux personnes, sert d'hôtel à l'équipage accompagnateur. "Il est un peu plus grands que les autres et ça démystifie l'idée du bateau impossible à manœuvrer. On montre aux caboteurs qu'avec un bateau de 10 m échouable on peut faire le même parcours qu'eux."

Amarrage de la flottille des caboteurs à Hennebont

Vie de groupe et intimité

En ce qui concerne la vie à bord, chacun est autonome, même si l'idée est de naviguer ensemble. Les équipages dorment à bord de leur bateau et y prennent leur repas. "Les plaisanciers sont à la fois en autonomie, mais participent également à une vie de groupe. On essaye de préserver leur intimité, mais on a aussi deux repas de groupe organisés par semaine prévus par l'organisation et une soirée vide-cambuse où chacun apporte ses victuailles pour un grand repas partagé."

Soirée vide cambuses à locqmaria sur l'île de groix
Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Stéphane Maroy - 2 mois
Très bonne ambiance et visite de site peu connu
Ajouter un commentaire...
Reportage : Cabotage en flottille

Tout savoir sur le cabotage en flottille