Essai / Construction du Sun Odyssey 410, un défricheur d’ergonomie

Dans le cadre de notre essai du Jeanneau Sun Odyssey 410, nous avons porté une attention particulière au traitement de son ergonomie extérieure et intérieure. La croisière pour tous, jeunes et moins jeunes, est plébiscitée sur ce croiseur familial et néanmoins véloce. 

Des déplacements facilités

En reprenant le concept de la ”circulation de pont sans marche” apparue sur les 490 et 440 en 2018, le Sun Odyssey 410 vise une clientèle ”tout âge”. Associé à une nouvelle carène large et puissante et des aménagements malins, il ménage les rotules lors des déplacements, mais reste capable d’amuser le barreur en navigation. Le chantier Jeanneau n’a pas hésité à réaliser une maquette polystyrène à échelle 1 pour valider le concept du pont sans obstacle.

Essai du Sun Odyssey 410

Il cache bien son jeu

À première vue, on s’attend à un croiseur très banalisé dans la production actuelle. Il faut ouvrir l’œil pour découvrir un ensemble d’innovations qui différencie le Sun Odyssey 410 de ses confrères. Côté carène, l’accent est mis sur une meilleure stabilité afin de privilégier confort et performance tout en bénéficiant d’une bonne agilité, le rendant abordable à exploiter pour des navigateurs peu expérimentés.

Essai du Sun Odyssey 410

Le chantier a fait appel à Marc Lombard pour dessiner les œuvres vives. La stabilité de forme est assise avec un bouchain intégral très bas et des sections larges sur l’arrière. Elle permet d’alléger le lest, ce qui facilite un éventuel départ au planning dans certaines conditions. Le brion émergé de la ligne de flottaison sur 60 cm est compensé par l’étrave inversée qui allège le pont sur la pointe avant. Cette particularité associée aux doubles safrans rend plus efficace le contrôle des évolutions à toutes les allures, le pilote force moins et le passage dans la houle est théoriquement soulagé.

Une construction classique mais bien rodée

Essai du Sun Odyssey 410

Le petit bouchain qui ceinture le bordé au niveau du livet ajoute un look moderne. Œuvres vives et mortes sont construites en verre/résine monolithique recouvertes d’un gelcoat anti-osmose. Le pont est injecté en ”Prisma Process” et le contre-moule qui renforce intégralement la coque est moulé en infusion. Un accès à la varangue fusible a été ménagé pour une intervention suite à talonnage, un accès qui peut rassurer les sceptiques de la formule. Le gréement dormant est en aluminium anodisé et monotoron inox. Un mât à enrouleur et une version performance plus haute, sont disponibles en option, mais pas de carbone proposé pour les espars. Des solutions simples, économiques et surtout largement éprouvées.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Sun Odyssey 410, la fiche technique

MarqueJeanneau
ArchitecteMarc Lombard
Longueur hors-tout12.35 m
Longueur de coque11.99
Largeur3.99 m
Tirant d'eau1.60 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers6
Nombre de moteurs maximum1
Carburant200 L
Voir la fiche technique complète du Sun Odyssey 410
Reportage : Essai Jeanneau Sun Odyssey 410

Tarif du Sun Odyssey 410, une configuration croisière à paramétrer

Aménagement du Sun Odyssey 410, une offre très modulables