Victoire du trimaran Maxi Edmond de Rothschild sur Brest Atlantiques

© Yvan Zedda / Brest Atlantiques

Au terme de 28 jours 23 heures 24 minutes et 46 secondes de mer, le Maxi Edmond de Rothschild remporte ce mercredi 4 décembre 2019 la Brest Atlantiques.

Partis le 5 novembre dernier de Brest dans des conditions musclées, Fanck Cammas et Charles Caudrelier — accompagné par le mediaman Yann Riou — ont retrouvé la capitale bretonne ce mercredi 4 décembre. Ils remportent la première édition de Brest Atlantique, une course entre l'Atlantique nord et l'Atlantique Sud, courue en duo et filmée de l'intérieur.

Ils réalisent ainsi leur première grande victoire au large à bord de leur trimaran, pris en main plus tôt cette année 2019.

Les deux skippers avaient rapidement pris la tête de la course — dès la 2e nuit en mer — en empannant les premiers le long des côtes marocaines et l'avaient gardée jusqu'à leur arrêt technique le 12 novembre à Salvador de Bahia. Cette escale de 13 h et 40 minutes avaient permis à l'équipe technique du Gitana Team de réparer le plan porteur de la dérive, abimée juste avant le Cap Vert.

© Yvan Zedda / Brest Atlantiques

Repartis après le reste de la flotte, ils repassaient en tête deux jours plus tard, le 14 novembre à 20 h au large de Rio pour ne plus lâcher cette place.

Franck Cammas et Charles Caudrelier — dont on ne cite plus les palmarès — ont réussi à tirer parti de tout le potentiel du Maxi Edmond de Rothschild, conçu spécifiquement pour voler au large. Ils auront parcouru 17 000 milles à la vitesse moyenne de 24,8 nœuds et parcourus près de 741 milles en 24 heures à la vitesse de 30,9 nœuds.

"Les océans rapetissent avec ce genre de bateau, cette course a été un bon test pour l’éprouver, on a vu ce qui pouvait casser, ce qui était fatigué et les choses à améliorer, c’était vraiment une course intéressante pour préparer les tours du monde", expliquait mardi 3 décembre Franck Cammas.

L'arrivée du Maxi Edmond de Rothschild à Brest en photos

© Alain Daoulas

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Yann Venance - Hier 08:19
Les Brestois ont ouvert grand les bras aux vainqueurs de la Brest Atlantiques. Un soleil généreux sur une mer miroir, tout juste perturbée par les gerbes d’eau de l’Abeille Bourbon, sortie en rade pour saluer les marins. En ce mercredi 4 décembre, jour de victoire du Maxi Edmond de Rothschild, l’ambiance était aux retrouvailles pour Franck Cammas, Charles Caudrelier et leur mediaman Yann Riou. Le trio a été accueilli, après 28 jours de mer, par l’équipe du Gitana Team au grand complet, rejointe ce matin par leur armatrice qui, pour rien au monde, n’aurait manqué cette victoire tant attendue. Ariane de Rothschild, fondatrice, avec son époux Benjamin de Rothschild, de l’écurie aux cinq flèches, s’est personnellement investie sur ce projet et célèbre aujourd’hui l’une de ses plus belles réussites. Depuis plus de 140 ans, la famille insuffle avec audace une force d’innovation qui a permis à travers le temps de repousser les limites de ce sport. Sur le quai de la Recouvrance, familles, amis, journalistes et le public brestois - toujours aussi fidèle - ont donné à ces minutes une chaleur humaine sincère, avec beaucoup d’admiration tant pour les marins que pour ce bateau qui ne laisse personne indifférent. En effet, les avis sont unanimes : cette grande boucle de 14 000 milles a permis de franchir une étape dans la compétition entre ces géants et cela ne fait que commencer.
Ajouter un commentaire...