Six conseils pour faire durer vos voiles actuelles

© Charly Fernbach

Que l'on pratique la croisière ou la course, nous sommes tous confrontés au facteur économique. Et en bateau, on sait qu'il y a toujours quelque chose à changer ou réparer. Heureusement en ce qui concerne les voiles, quelques astuces peu coûteuses permettront de faire durer un jeu de voiles.

1. L'inspection des voiles

Les inspections annuelles devraient faire partie de la routine d'hivernage afin d'optimiser la durée de vie des voiles.

Un contrôle peut mettre à jour de petites déchirures, des sangles fatiguées, ou des coulisseaux agonisants. Un professionnel pourra aussi découvrir des problèmes liés à l'usage de la voile. Par exemple, les coutures qui lâchent le long du guindant pourraient indiquer une tension de drisse trop importante.

La réparation de ce qui n'est encore qu'un petit problème, permettra probablement d'éviter l'engrenage qui rendrait la voile inutilisable au moment crucial.

2. Faites recouper vos voiles de temps en temps

Toutes les voiles, quelles que soient leurs qualités se déforment au fil du temps et de l'utilisation. Si vos voiles sont déformés, vous sentirez des difficultés à faire du cap, un manque ou un surplus de puissance, et surtout des difficultés à régler la voile. Cela ne signifie pas nécessairement que vous avez besoin de voiles neuves.

Les voiles, pourvu que le tissu soit en bon état, peuvent être recoupées pour retrouver jusqu'à 90 % de leur forme d'origine. Cela permet de prolonger leur efficacité dans le temps pour un coût très raisonnable en comparaison d'une nouvelle voile.

 En règle générale, une ou deux recoupes peuvent être effectuées pendant la durée de vie d'une voile. Cette pratique est courante chez les coureurs, qui ajustent et recoupent parfois leurs voiles entre les courses. Cependant, vous aurez besoin d'un album de bonnes photos pour aider votre voilier à rectifier sa forme.

3. Les réparations c'est un métier

Après avoir entendu le bruit du tissu qui se déchire, vous avez peut-être sauvé votre sortie en mer avec une réparation rapide du spi. Et depuis, la réparation tient toujours, d'ailleurs vous en êtes le premier étonné. Les rafistolages sont suffisant pour terminer un navigation, mais elles ne sont pas censées perdurer. Il est surprenant de constater à quel point il est facile d'oublier qu'un simple morceau d'adhésif maintient la voile en une seule partie. Il y a peu de chance que cela se finisse bien pour la voile et le budget.

4. Vérifier le réglage du gréement

Un gréement mal réglé affectera considérablement les performances des voiles. Alors avant d'incriminer les voiles, vérifiez que le problème ne vient pas du gréement. Demandez à un expert de naviguer avec vous pour voir quels ajustements pourraient résoudre le problème.
Ceci est particulièrement vrai pour les plaisanciers qui ne règlent pas régulièrement leurs gréements. Pour plus d'informations, reportez-vous à ce sujet.

5. Optimisez vos voiles

Il est tout à fait possible d'améliorer la qualité d'une voile et de prolonger sa durée de vie en faisant quelques investissements. Un ris additionnel, une bande anti-UV, des patchs pour protéger des barres de flèches… Profitez de l'hiver pour discuter avec votre voilier des modifications qui peuvent être apportées pour aider la voile à mieux fonctionner et la rendre utilisable pendant quelques années supplémentaires.

6. La voile et son bateau

Afin de tirer le meilleur parti de vos voiles, il faut aussi regarder le bateau dans son ensemble. Un large choix d'équipement permettra de limiter l'usure rapide des voiles. Les enrouleurs de génois en sont le parfait exemple, surtout en équipage réduit ou avec des novices. Les systèmes de bôme et de mât à enrouleur aideront aussi à préserver la voile.

Évidemment, ce type de mécanisme doit être en parfait état, au risque d'endommager la voile. De même, les drisses usées aux UV, les winchs récalcitrants, les chariots qui ne coulissant pas, les poulies qui ne tournent plus peuvent être la source d'avarie ou d'usure prématurée. Faites-vous conseiller pour vous aider à identifier les potentiels problèmes ou pour discuter des options pour améliorer l'accastillage.

Vous ne devez pas mettre vos voiles au rebut simplement parce qu'elles vieillissent ou que vous commencez à rencontrer des problèmes de performances. Contactez votre voilier et explorez quelques-unes de ces idées avant d'ouvrir votre portefeuille pour une nouvelle garde-robe.

Malgré tout, s'il est temps de changer vos voiles, utilisez ces informations et l'expertise de votre voilier. Il s'assurera que vos voiles sont correctement installées, il vous aidera à les utiliser convenablement, et définira les périodes de révisions pour maximiser leur durée de vie et optimiser votre investissement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...