Du changement pour la Classe IMOCA

Ce mercredi 15 octobre s'est réunie, à Nantes, l'assemblée générale de la classe IMOCA. L'occasion de mettre en lumière de nouveaux projets.

Dans la chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes, les grands acteurs de la classe IMOCA se sont réunis pour prendre part à l'Assemblée générale. À l'ordre du jour, le calendrier de la classe pour les années à venir, le partenariat avec OSM et la réécriture des règles de jauge. Évoluant depuis 23 ans, elles avaient besoin d'être synthétisées et plus lisibles, plus adaptées aux besoins des projets actuels.

Une nouvelle jauge pour la Classe IMOCA

Cette assemblée générale a tout d'abord permis de confirmer l'instauration d'une nouvelle jauge pour la Classe IMOCA. Toute construction de bateau devra avoir une quille et un mât standardisés. Cette décision a été prise pour deux raisons, tout d'abord, la maîtrise des budgets des nouvelles productions et ensuite pour renforcer les coefficients de sécurité concernant les quilles. Grâce à cette nouvelle mesure, on estime une baisse des budgets, de ces deux postes, de l'ordre de 10 à 15 % par rapport à des pièces prototypes.

Avec six bateaux en construction, il était important que les règles édictées l'année dernière soient confirmées, et ce jusqu'au Vendée Globe de 2016. La course au large signera d'ailleurs le début d'un nouvea cycle. On a également débattu de l'opportunité de passer à une classe monotype mais finalement, l'IMOCA restera open avec des restrictions sur la fabrication des mâts et des quilles.

L'ajout de foils sur la classe IMOCA

On en est venu ensuite sur le travail des architectes pour faire évoluer la classe et notamment la possibilité d'utiliser des foils à certaines allures. Même si rien n'est encore définitif, compte tenu de la complexité des paramètres rentrant en jeu sur une course océanique, la majorité de l'Assemblée à décider de laisser les architectes travailler à leurs recherches. Ces appendices pourraient équiper aussi bien des nouveaux bateaux que des bateaux existants.

Six nouveaux projets en cours

La Classe IMOCA fait preuve de son dynamisme en intégrant prochainement six nouveaux bateaux, qui devraient toucher l'eau au printemps 2015. Les futurs participants au Vendée Globe pourront participer à trois courses afin d'étrenner leurs bateaux : la Transat Jacques Vabre 2015 en double, la Transat B to B (retour de la Transat Jacques Vabre en solitaire) et la Transat Britannique en juin 2016. 

Voici les projets en cours :

- Safran (Morgan Lagravière), plan verdier - VPLP, mise à l'eau prévue janvier-février 2015;

- Banque Populaire (Armel Le Cléac'h), plan verdier - VPLP, mise à l'eau prévue mars 2015;

- Edmond de Rothschild (Sébastien Josse), plan Verdier - VPLP, mise à l'eau prévue mai 2015

- Hugo Boss (Alex Thomson), plan Verdier - VPLP, mise à l'eau prévue juin 2015

- Saint-Michel Virbac (Jean-Pierre Dick), plan Verdier - VPLP, mise à l'eau prévue juillet 2015

- L'Italien Andrea Mura a pour sa part annoncé la construction d'un bateau neuf pour le prochain Vendée Globe (plan Verdier-VPLP).

La Classe IMOCA cherche toujours à innover en s'appuyant sur les performances du bateau et les prouesses techniques de l'homme. Elle est pour le moment la classe la plus dynamique de la course au large : nouveaux projets, internationalisation, création d'un Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters... 

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMOCA, la fiche technique

MarqueMultiple
Longueur de coque18.28
Largeur5.85 m
Tirant d'eau4.50 m
Catégorie CEA
Déplacement lège8 000 kg
Surface de voilure au près350 m2
Nombre de moteurs maximum1
Voir la fiche technique du IMOCA
Reportage : Classe IMOCA

Armel Le Cléac'h présente son IMOCA Banque Populaire VII