L'Hermione met le cap sur Brest !


Après une escale de 36 heures à Saint-Pierre-et-Miquelon, pour avant-goût de la France dans cette unique terre française, en Amérique du Nord, l'Hermione a levé l'ancre le 24 juillet dernier. Elle entame dorénavant son grand retour et retrouvera Brest, le 10 août prochain.

De très nombreuses festivités sont prévues pour l'arrivée de la frégate. La ville affirmera avec le navire, la longue histoire d'amitié avec les États-Unis débutée avec la guerre d'indépendance américaine au 18e siècle.

À l'annonce de notre Voyage en 2013, François Cuillandre, le Maire de Brest, nous a immédiatement apporté son soutien. C'est un port naturel pour le retour de l'Hermione. Son histoire militaire qui a vu des milliers de bateaux construits dans son Arsenal, son rôle important dans la guerre d'indépendance, ses fêtes maritimes et sa rade font de Brest un écrin naturel pour l'Hermione. Pour son retour en 2015 et comme navire amiral lors de Brest 2016 ajoute Bénédict Donnelly.

Saint-Pierre-et-Miquelon par Loic Bailliard / Association Hermione

Après un départ le 18 avril dernier de l'île d'Aix, il est temps pour la réplique du navire de La Fayette de rentrer au bercail. Alors qu'à l'allée elle avait bénéficié de vents portants, dans un régime doux d'alizés, le retour risque d'être différent. Sur cette route du mythique record de l'Atlantique à la voile, entre New York et le Cap Lizard, les conditions météo sont très variables. L'équipage pourra même rencontrer des icebergs au large de Terre-Neuve. Il faudra donc faire avec pour arriver à la pointe bretonne dans 17 jours.

"Toute l'association Hermione-La Fayette vous accompagne par le cœur et la pensée dans cette traversée de l'Atlantique Nord. Bon vent, belle me‎r et prenez soin de vous ! Nous vous attendrons tous à Brest le 10 août !" C'est le message de soutien envoyé à l'équipage, au moment de l'appareillage de Saint Pierre par Benedict Donnelly, le président de l’Association Hermione-La Fayette, propriétaire et armateur de l'Hermione.

Brest, un port qui possède une histoire commune avec l'Hermione

Brest est depuis le 16e siècle, le plus grand port militaire français et le port de départ des explorateurs. Au 18e, il était l'un des plus grands ports au monde avec Londres. Il joua d'ailleurs un grand rôle dans la guerre d'indépendance américaine.

À l'issue de son premier voyage en Amérique du Nord, La Fayette revient à Brest le 6 février 1779. Il y découvre un arsenal de 12 000 personnes, alors que la ville compte 20 000 habitants. C'est de Brest que le marquis rejoindra Versailles pour plaider la cause des insurgés américains devant le roi.

L'Hermione est construite à Rochefort et navigue depuis quelques mois quand elle fait escale à Brest. Elle fera sa première entrée dans la rade, le 18 septembre 1779, sous le commandement de La Touche-Tréville. Elle y restera 2 semaines.

La Fayette repartira vers l'Amérique du Nord, depuis l'île d'Aix le 18 avril 1780, à bord de l'Hermione. Une flotte partie de Brest rejoindra la frégate au large de la Bretagne pour faire route vers Boston.

De nouveau, en mai 1781, Brest joue un rôle dans la guerre d'indépendance. De nouveaux renforts partent de la pointe bretonne à bord d'une escadre de 6000 hommes placés sous le commandement du marquis de Rochambeau. C'est ainsi que Washington prendra le dessus sur les Anglais, lors de la victoire décisive de Yorktown, le 18 octobre 1781.

La paix signée et l’indépendance américaine acquise en 1783, le troisième voyage de La Fayette aux USA en 1784 dure quatre mois. Il revient en France à bord de "La Nymphe", frégate française de 32 canons, qui part de New York le 21 décembre 1784 et arrive à Brest le 20 janvier 1785. Ce sera sa dernière visite dans la ville bretonne.

De nombreuses festivités pour célébrer la venue de la frégate

Pendant son escale à Brest, l'Hermione accueillera le public du 10 au 17 août. À cette occasion, le premier billet des fêtes maritimes de Brest 2016 sera remis au commandant Yann Cariou. Cela marquera l'ouverture de la billetterie au public.

Crédit : ville de Brest

Après quatre mois de voyage, ce sera l'occasion pour les marins du navire de partager leurs souvenirs et leurs émotions, à travers un programme riche en animation.

Au programme de l'escale brestoise, des concerts, des expositions, du théâtre et de l'art de rue, des ateliers pour les plus jeunes, des tables rondes autour de thèmes maritimes sur le village de la fête. Sans oublier les visites du navire, dont les billets sont en vente en ligne sur le site de la ville de Brest.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : L'Hermione

L'Hermione était en Nouvelle-Ecosse, pour une dernière escale américaine, pleine d'émotions

Avis de tempête pour l'Hermione et son équipage

Photos