Under The Pole rentre à Concarneau après 21 mois d'expédition au Groenland

La goélette Why devant les remparts de Concarneau

L'aventure est belle. Organiser une expédition polaire au Groenland pour découvrir le milieu sous-marin. Under The Pole revient à ce point de départ avec une foule de relevés scientifiques, des images à couper le souffle, des histoires à raconter. Nous étions sur le quai pour les accueillir à leur arrivée.

Nous étions environ 300 sur le quai de Concarneau à accueillir samedi 26 septembre, la goélette Why qui revenait du Groenland. À bord les 12 membres d'équipage avec à sa tête le couple Ghislain et Emmanuelle Bardout, accompagné de leur fils Robin (3 ans).

Comme il se doit sur une arrivée, surtout après un périple de 21 mois dans le Grand Nord, le champagne a coulé à flots. Le grand voilier blanc (19 m) affiche un état de fraicheur surprenant. Seules les marques des 2 abordages avec des bateaux de pêche alors qu'ils étaient au port (!) sont un peu visibles.

Nous avons eu l'opportunité de monter à bord pour visiter ce carré dans lequel les scientifiques ont hiverné, volontairement bloqué dans les glaces de la côte Nord Ouest du Groenland, découvrir les cabines, voir la cuisine... Un intérieur très rangé, avec dans si peu d'espace un sentiment que chaque chose est posée à sa place. Au milieu du monde qui visite le bateau, le petit Robin ne semble pas perturbé et joue avec ses camions, sans doute habitué aux passages et aux mouvements.

Le retour était fixé de longue date et c'est pile à l'heure à 14h15 que la goélette a franchi l'entrée du port de Concarneau arrivant officiellement du Groenland (officieusement, elle attendait au mouillage au Glénan pour ne pas louper ce retour).

Emmanuelle - Manue pour les intimes de l'expédition – nous parle de "son" bateau avec passion : "Entre les présentations de l'expédition dans les festivals, nous allons passer l'hiver à rénover le Why. Il doit sortir de l'eau prochainement pour réparer nos accrocs avec les bateaux de pêche. Mais globalement il est en super état, après ses 21 mois de mer. Il a très bien supporté les mauvaises conditions. En vue de prochaines expéditions, nous ne voulons pas changer grand-chose à bord. Juste travailler pour supprimer des ponts thermiques. Ça parait peu de choses, mais ça demande de démonter tous les aménagements avant de bien isoler. Sur le pont, il n'y a pas grand-chose à revoir à part la sous-barbe (le câble tendu entre l'étrave et le bout-dehors) qui est trop bas et qui nous cause du souci quand il y a de la glace."

Et quand on pose la question de l'avenir, la réponse est franche et claire : "Repartir ! Maintenant, nous avons le bateau et une bonne partie du matériel. Reconstruire une nouvelle expédition sera plus simple que celle que nous venons de boucler. L'équipe est très motivée et les idées ne manquent pas. Actuellement, nous allons présenter Under The Pole II dans les festivals. Ces lieux sont aussi propices a des rencontres, d'échanges, d'où de nouvelles idées peuvent émerger. Ce qui est sûr c'est que le Why sera prêt à repartir dès cet été. Alors pourquoi pas un nouveau départ l'hiver prochain ?"

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Under the pole - Why

Under the pole - A peine arrivé, déjà publié

Le WHY, un voilier bien mystérieux