Une bande dessinée d'aventure très poétique

Le Port des Marins Perdus

Le Port des Marins Perdus offre au lecteur un grand roman d'aventures dans la pure tradition de Stevenson. Des dessins simples appuyés par une histoire romantique.

Il y a des BD qui ne donnent pas envie au premier abord. Mais dont la lecture, nous laisse pénétrer leur univers et nous entraine doucement dans leurs flots. "Le Port des Marins Perdus" m'a fait cet effet. Au premier abord, les dessins crayonnés en noir et blanc, peu détaillés et assez brouillons ne m'ont pas attiré.

Le Port des Marins Perdus

Mais rapidement l'histoire de cet enfant trouvé sur une plage qui ne se souvient que de son nom, intrigue. D'où vient-il ? Pourquoi est-il aussi érudit ? D'où viennent ses compétences nautiques ?

Le Port des Marins Perdus

Car l'histoire se déroule au 19e siècle entre l'Angleterre et les mers des colonies. On navigue sur les bateaux de la royauté entre Royale et Marchande. Les auteurs nous emmènent passer le Cap Horn par vent contraire et ferler les voiles sur toutes les mers.

Le Port des Marins Perdus

Mais derrière cette recherche d'identité, se cache un livre très poétique qui utilise les écrits des auteurs anglais pour appuyer cette quête. Il est d'ailleurs intéressant de noter que les auteurs Teresa Radice et Stefano Turconi sont italiens, que les textes sont anglais et que le tout est traduit en français… Mais ce jeu de langue ne gêne pas le récit et les 320 pages de cette grosse et longue bande dessinée s'avalent sans respirer.

Le Port des Marins Perdus

Le Port des Marins Perdus

  • Editions Glénat
  • 320 pages
  • 17 x 24,8 cm
  • Prix : 22,00 €

Disponible à la commande 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Bibliothèque du bord

Le plus incroyable bateau du salon nautique 2015

Beau Livre : Les bateaux qui volent