Le Bateau Lune ou la reconstruction d'un bateau traditionnel du Bangladeh


Le Bateau Lune, un incroyable bateau venant tout droit du Bangladesh est à découvrir à Douarnenez cet été.

Arrivé au Bangladesh sur sa péniche comme il le raconte dans son livre présenté ici, Yves Marre a découvert une culture maritime mise à mal par les cyclones réguliers et par les soucis de déforestation. Dans la baie du Bengale, le bois de bonne qualité pour fabriquer les coques devient rare, donc cher, donc inaccessible pour une population des plus pauvre au monde.

En créant le chantier TaraTari, Yves Marre a introduit la construction polyester alors très rare dans ce pays. Ce mode de construction dans un moule à l'avantage de faire des bateaux solides, fiables et surtout qui permet des navigations en toute sécurité. En revanche, le patrimoine culturel nautique disparaissait avec lui.

Cherchant préserver la grande disparité de bateaux qui naviguent localement, Yves Marre a commandé à un groupe de charpentiers, la construction d'un bateau lune (Shandler Nouka).

Ce type de bateau aux courbes incroyables navigue à la frontière du Bangladesh et de la Birmanie, au départ d'une immense plage au sud de Cox’s Bazar. Sa forme et son profil en arc de cercle s’expliquent par la nécessité pour les pêcheurs de traverser la barrière sableuse située à quelques centaines de mètres du rivage. C’est grâce à la courbure de leur ligne de quille que ces navires parviennent ainsi à passer l’obstacle naturel en balançant leurs étraves. Dès la mise à l'eau ou au retour de mer, les pêcheurs s'ensablent régulièrement. En faisant basculer le bateau d'avant en arrière au passage des vagues, celui-ci se dégage progressivement aidé par le moteur.

Ce moteur est un monocylindre chinois à essence de 22 ch qui démarre à la manivelle. Le même que l'on retrouve sur tous les bateaux locaux. Il s'agit en fait à la base d'un moteur de pompe utilisé pour assécher les champs, qui a été reconverti pour embarquer sur les bateaux.

Ce sont donc 5 charpentiers de Cox’s Bazar qui sont venus construire un exemplaire du Bateau Lune sur le chantier naval TaraTari sous les yeux des volontaires de l'association qui ont suivi et annoté chaque jour de la construction qui a duré 3 semaines. Prenant des notes, des photos, des vidéos pour créer un document unique complet. Unique, car dans ce pays, la transmission du savoir-faire est uniquement oral, disparaissant rapidement ces dernières années. Le bateau est construit dans un bois local, le Gorjun, taillé à la main avec des outils très spécifiques comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo.

Credit photos : Zeppelin / Association Watever

 

Caractéristiques du Bateau Lune :

Longueur : 8,50 m
Largeur : 2,50 m
Hauteur : 4,00 m
Poids : 2,7 tonnes

Reportage : Bibliothèque du bord

Le livre pour tout savoir sur les oiseaux marins

Watever, une association pour la sauvegarde du patrimoine du Bengladesh

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Les plus beaux bateaux de légende
A lire aussi sur Bateaux.com