Les secrets de Cabrera en face de Majorque au Baléares

Au Sud de Majorque, un archipel sauvage… mais réglementé : Cabrera est une escale qui se mérite ! Découvrez avec nous tous ses secrets.

Histoire de fuir les immeubles qui bordent la baie de Palma, faites cap au large, plein Sud… L’archipel de Cabrera, îles sauvage au Sud de Majorque devenue Parc National en 1991, vous attend ! Rassurez-vous, il s’agit d’une navigation qui n’excède pas deux heures en quittant la pointe Salines. Mais avant d’y pointer l’étrave, assurez-vous que vous pouvez bien y aller ; le hic, c’est la réglementation de l’archipel, gérée par directement par le Parc.

Baléares Cabrera

 

Trois autorisations peuvent être délivrées : celle de naviguer dans l’archipel, celle d’y mouiller la nuit (sur corps-mort) et enfin celle de plonger. La plupart des voiliers de location disposent de la première, établie à l’année. Voilà qui simplifie la tâche et vous permet de vous amarrer à un mouillage de jour, dans la limite des places disponibles. En gros, si vous disposez d’une autorisation de naviguer et que vous arrivez vers 10 ou 11h du matin, vous pourrez découvrir l’archipel de jour…

Attention, pour y passer la nuit, c’est plus compliqué. D’abord parce que les bureaux sont fermés le week-end. Ensuite parce que l’endroit est très couru ; il convient donc d’anticiper la découverte de Cabrera. L’été, trois semaines à l'avance est un délai raisonnable. Il néanmoins possible de réserver son corps-mort par internet – et du coup connaître les disponibilités. Car les places sont chères : seules une cinquantaine de bouées sont disponibles pour la nuit.

Baléares Cabrera

Qu’allez-vous découvrir à Cabrera ?

Un archipel d’îles et d’îlots calcaires de 100 km2 – dont 13 de terre seulement, une nature endémique et des fonds marins incroyablement préservés. L’histoire de Cabrera est pourtant moins réjouissante – sur le plan humain – puisque l’île principale était un vaste camp d’internement des soldats français lors des guerres napoléoniennes. Les malheureux connurent là-bas des conditions de vie atroces – pas d’abri ni eau. Seul l’accès au château – qui propose un panorama magnifique – est libre. Les autres promenades dans l’île sont autorisées accompagné par un guide.

L’île dispose de deux zones de mouillage réglementées. Le mouillage principal, bien abrité sauf du très fort vent de Nord, forme une vaste baie entourée de collines à la végétation sèche et de roches dorées. A l’Est, la cala Es Borri dispose de quelques corps-morts pour la journée. Il est interdit de mouiller dans tout l’archipel mais baguenauder en annexe reste possible.

Baléares Cabrera 

Contact :

http://www.spain.info/fr_FR/que-quieres/naturaleza/espacios-naturales/parque_nacional_del_archipielago_de_cabrera.html

Email : autoritzacions@dgmambie.caib.es

Tél.: (00) 34 971 177641

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Croisière à Majorque

Le top 14 des escales à Majorque

Majorque, bien plus sauvage qu’il n’y paraît…