Un défi contre vents et courants en Ultime pour Yvan Bourgnon

Le navigateur Yvan Bourgnon continue de se challenger avec un nouveau défi. Il veut être le premier marin à réaliser un tour du monde à l'envers en multicoque. Ce défi est prévu pour fin 2019 et se courra à bord de Qingdao China (ex-Idec Sport), basé actuellement à San Francisco.

Après son double record de l'été : la Méditerranée puis la Manche, le navigateur Yvan Bourgnon s'est fixé un nouvel objectif pour fin 2019 : une circumnavigation contre vents et courants.

Les tours du monde sont le plus souvent réalisés dans le sens des vents, d'est en ouest. Un des grands défis encore inaccomplis en multicoque consiste à réaliser cette circumnavigation dans le sens inverse aux vents, soit d'ouest en est. Une tentative à laquelle s'était essayé le navigateur Yves le Blévec, sur l'Ultime Actual en novembre 2017 et qui s'était conclue par un chavirage au large du Cap Horn.

Quatre réussites en monocoques

Ils sont quatre navigateurs à avoir réussi le pari de boucler un tour du monde à l'envers, mais toujours en monocoque. Le premier fut l'Américain Joshua Slocum, en 1895 sur son yawl et qui boucla son parcours en 3 ans 2 mois et 3 jours après plusieurs escales en Australie et en Afrique du Sud. En 1970, puis en 1994, le record tomba deux fois aux mains de Britanniques. D'abord Chay Blyth en 192 jours, puis Mike Golding en 161 jours.

En l'an 2000, c'est un français, Philippe Monnet, qui fera tomber le record à 151 jours 19 heures et 54 minutes. Enfin, le dernier en date à avoir couru contre les vents est le navigateur Jean-Luc Van Den Heede, actuel leader de la Golden Globe Race 2018, en 129 jours 5 heures 50 minutes et 47 secondes. Un défi réalisé en 2004.

Même s'il n' a pas encore de record en multicoque, Yvan Bourgnon s'est fixé à temps de parcours de 100 jours. Il naviguera sur l'ex- Trimaran IDEC, lancé en 2007 et skippé jusqu'à 2015 par Francis Joyon. Il possède un impressionnant palmarès et comptabilise 9 records à la voile dont 4 encore d’actualité.

En 2015, après son acquisition par le skipper Guo Chuan, il est renommé Qingdao China. Malheureusement, le marin chinois disparaissait à son bord en octobre 2016 alors qu'il tentait battre le record à la voile de la traversée du Pacifique.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Navigateurs
A lire aussi sur Bateaux.com