Programme de nav' : voile légère, la navigation élémentaire

West Kirby lake evening sail © jimmedia

Bien définir son programme de navigation est indispensable pour faire le bon choix de bateau. Opter pour la voile légère, c’est choisir l’accessibilité, la facilité de mise en œuvre et d’entretien. Mais c'est surtout s'orienter vers une navigation tonique, au plus proche de l'eau et du vent. Presque tous les marins du monde ont un jour posé leurs fesses sur un dériveur.

Tentative de définition

L'origine de la voile légère remonte presque à l'invention du bateau et au besoin que l'homme a eu de pouvoir se déplacer sur l'eau. Au cours du siècle précédent, les dériveurs, catamarans et planches à voile se sont perfectionnés. Dans les années 1970 à 1990, l'avènement du composite et la fabrication de masse ont popularisé la voile légère. On découvrait le bateau en famille ou à travers les écoles, pour la promenade ou la compétition.

La pirogue polynésienne à voile, figure primitive de la voile légère

Programme de navigation

Par légèreté on entend qu’il n'y a pas de quille, ainsi le lest c'est vous. Alors, en voile légère on va bouger pour conserver la stabilité. L'équipage fait corps avec le bateau et la navigation peut vite devenir tonique.

Ce choix de programme est aussi un choix économique. En effet, à niveau technologique équivalent, le petit bateau sera toujours moins cher que le gros. Il en va de même pour la facilité d'entretien, de stockage et de transport.

En compétition, l'olympisme donne beaucoup de prestige à la voile légère et met en avant la finesse des régatiers, surtout en monotypie.

Hors compétition, on partira en promenade à la découverte des côtes, s'approchant des rochers comme jamais. On pourra aussi rechercher les sensations grisantes de planning, et naviguer à des vitesses indécentes sur de petits voiliers ultras high-tech.

La voile légère est plébiscitée par les écoles de voiles, car rien n’est plus formateur que de réaliser toutes les manœuvres par vous même. Pour faciliter la pratique, les clubs accueillent les propriétaires et leurs bateaux, offrant un terre-plein de stockage, des vestiaires et des espaces techniques pour le bricolage.

La voile légère c'est souvent un mode de navigation sportif et humide qui donne du sens à une combinaison néoprène, et qui offre en contrepartie des sensations inoubliables.

Régate de dériveurs 

Offre actuelle

De nos jours, le skiff, le multicoque et le foil redonnent de la vigueur à un marché qui s'est autant spécialisé qu'il s'est réduit en volume. Si les spécialistes de la discipline ont accès à des machines de plus en plus performantes, le marché se cherche auprès du grand public en regrettant la faste période de popularité.

Flying Phantom en vol aux alentours de 20 noeuds

Fort heureusement, sur le marché de l'occasion, on trouve de nombreux dériveurs un peu anciens, qui pourront vous emmener sur l'eau avec moins de 1 000 € en poche. Des dériveurs historiques comme l'Optimist ont encore un immense succès. Chaque année, 160 000 enfants, de 7 à 14 ans, du monde entier, naviguent sur ce petit voilier. Depuis 65 ans, on compte 150 000 bateaux officiellement enregistrés dans la classe.

Caractéristiques

Par définition la voile légère se pratique avec un voilier léger. Les caractéristiques communes seront :

  • une absence de quille,
  • une longueur le plus souvent inférieure à 6 m,
  • un poids raisonnable permettant une mise à l'eau simple,
  • des gréements légers qui pourront être manipulés à la main.

Pour vous permettre de visualiser si le dériveur que vous avez devant les yeux est plus ou moins sportif, le ratio poids du bateau/surface de voile donnera une bonne indication sur le comportement sportif d'un Moth à foil ou tranquille d'une caravelle. En voile légère, on trouve aussi bien des monocoques, des multicoques, que des planches à voile.

régate optimist
Rassemblement international de centaines d'Optimist

Pratique

On navigue le plus souvent en solo ou en double. On pratique la voile légère au bord de mer, sur lac et à la journée.

On retrouve dans cette catégorie

Les historiques, comme la caravelle, l'Optimist, le 5o5, le Hobie Cat 16, mais aussi les contemporains comme l'Open Bic, les RS, autres Flying Phantom et Moth à foils.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Reportage : Programmes de nav

Programme de nav' : le monotype de course pour des régates à armes égales