Affaire de jauge : IRC ou OSIRIS ?

© Marc Olivier

Quelle est la différence entre la jauge IRC et l’OSIRIS ? Laquelle des deux faut-il choisir ? Et d’ailleurs doit-on forcément faire un choix ou peut-on entrer dans les deux catégories ?

Deux types de jauge pour régater

Les deux jauges IRC et OSIRIS sont concurrentes, mais pas forcement sur tous les événements sportifs. Ainsi, si sur certaines régates, l’organisateur a fait le choix de la jauge - et vous devrez vous y conformer - d’autres accueilleront plusieurs jauges sur le même parcours, mais avec des classements distincts.

On ne court pas avec les deux jauges en même temps. Mais rien n’empêche de disposer de deux certificats de jauge (IRC/OSIRIS) pour un même bateau, que l’on sortira à bon escient en fonction des manifestations sportives visées. Évidemment, ce sera plus fastidieux (plus de mesures à déclarer) et plus coûteux.

Ces dernières années, le nombre de coureurs occasionnels et assidus diminue. Alors, les organisateurs acceptent de plus en plus les deux types de jauges pour régater, comme au Spi Ouest France ou au Tour du Finistère à la Voile. Leur intérêt est de ne pas décourager un équipage ne disposant pas du "bon" certificat de jauge.

Comment choisir sa jauge ?

Il faut d’abord évaluer vos objectifs en fonction de votre programme et de votre bateau. Les deux premières questions auxquelles vous devez répondre sont :

  • Allez-vous régater de manière assidue ou exceptionnelle ?
  • Votre bateau est-il standard ou fortement personnalisé avec un gréement haut de gamme par exemple ?

Soyons objectifs. Ces jauges mesurées et scientifiques ont atteint un niveau de maturité tel, que l’on court en IRC ou en OSIRIS avec un rating cohérent entre les deux systèmes.

Seuls certains bateaux aux caractéristiques très particulières se verront peut-être moins taxés dans un système que dans l’autre.

Mais sortir des rangs architecturaux peut souvent coûter cher en rating. Pour protéger la flotte existante, les éléments donnant de nets avantages de performances à certaines allures sont fortement pénalisés. Il n'en reste pas moins que plus les coefficients de rating sont élevés, plus la vitesse potentielle du bateau est élevée.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Guide pratique des jauges

La jauge, un indispensable pour régater en IRC ou OSIRIS

OSIRIS, la jauge française