Un sondeur CHIRP c'est quoi ?

Avec l'arrivée sur le marché de sondeurs capables de traitements informatiques poussés, la technologie CHIRP a permis d'augmenter fortement la précision des sondeurs. Mais que cache cet acronyme ? Que signifie cette appellation et faut-il craquer pour un sondeur qui l'utilise ?

Les sondeurs traditionnels

Le principe du sondeur est simple. L'appareil envoie un son bref dans l'eau (en l'occurrence un ultrason inaudible pour l'oreille humaine). Ce son rebondie sur le fond et revient au sondeur. Cet appareil mesure le temps entre l'aller et le retour et comme il connaît la vitesse de propagation des ultrasons dans l'eau, il en détermine la profondeur.

Un sondeur simple fonctionne sur une fréquence fixe unique. Suivant la profondeur des fonds, on choisit généralement des fréquences de 50 ou 200 hHz. Une onde courte (200 kHz) améliore la résolution, mais le signal plus faible est limité en profondeur. À l'inverse une onde longue (50 kHz) pénètre mieux la couche d'eau, mais diminue en précision.

Le CHIRP c'est quoi ?

CHIRP est l'acronyme de Compressed High Intensity Radar Pulse (Signal Radar Compressé de Haute Intensité). Au lieu d'envoyer simplement un signal sur une fréquence fixe, un sondeur CHIRP envoie un signal modulé sur une plage de fréquence large. Le récepteur traite le niveau de signal, mais aussi la fréquence du signal reçu. Il travaille sur une bande de fréquence étroite. Ce traitement est rendu possible par les capacités de traitement des processeurs digitaux récents.

Pourquoi le CHIRP est-il l'ami des pêcheurs ?

Les sondeurs CHIRP permettent de profiter d'une meilleure résolution, d'une meilleure discrimination des cibles et d'une image encore plus détaillée. Si plusieurs poissons se trouvent regroupés, un sondeur classique ne montrera qu'un écho unique alors qu'un CHIRP arrive à les différencier. De même pour les poissons qui se trouvent proches du fond. Le sondeur arrive à les "détacher".

Qui propose des sondeurs CHIRP ?

Tous les fabricants ont aujourd'hui des sondeurs CHIRP à leur catalogue. Qu'ils s'appellent Furuno, Garmin, Raymarine, Lowrence ou Simrad... Les processeurs toujours plus puissants derrière ces beaux écrans permettent ce type de traitement de signal. Reste qu'il faut équiper son sondeur d'une sonde adéquate. Aujourd'hui Airmar est le leader dans le domaine et fournit tous les acteurs du marché.

Exemple de sonde qui balaye de chaque côté

Les effets du CHIRP

La finesse de détection des sondeurs CHIRP permet une définition quasi photographique des fonds. On voit une épave ou un rocher parfaitement dessiné sur l'écran du sondeur. La technologie est aussi capable de déterminer la qualité du fond (rocher, vase ou sable). En plus certaines sondes permettent une vision latérale, un balayage de chaque côté du bateau.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...