Seamaster-Omega de Peter Blake pour sauver les océans

Seamaster-Omega et Peter Blake, le 3e vie de Tara

Jean-Louis Étienne n'a plus les moyens de financer son expédition de dérive transpolaire et est obligé de revendre son bateau, l'Antarctica. Il est alors racheté par Peter Blake, grand navigateur néozélandais, qui s'est illustré dans de nombreuses courses à la voile, et notamment la Coupe de l'America. À 50 ans, il aspire désormais à sauver les océans et donne une nouvelle vie à la goélette qu'il rebaptise Seamaster-Omega.

Peter Blake est un navigateur néozélandais, compétiteur de haut-niveau en voile. Il a navigué sur tous les océans du monde et remporté de prestigieuses courses, du Trophée Jules Verne, en 1994 sur le sur le catamaran Enza New Zealand, à la Coupe de l'America en 1995 sur le bateau néozélandais NZL 32, en passant par la Whitbread, à laquelle il participe aux cinq premières éditions, de 1974 à 1990.

Peter Blake

Sauver les océans

Désormais reconnu, riche et anobli par la reine, il n'aspire plus à la compétition. À 50 ans, il se consacre désormais à des études environnementales. Son objectif ? Sauver la planète. Attristé par la dégradation des océans, il tente de prendre la tête de la Fondation Cousteau — mais échoue — et crée alors Blakexpéditions. Il achète alors Antarctica avec l'ambition de "protéger la vie dans l'eau, sur l'eau et autour de l'eau." Il visite alors les régions les plus fragiles du globe, les pôles et les grands fleuves et obtient le soutien du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Il est d'ailleurs nommé ambassadeur honoraire de l'ONG.

Après six mois de chantier en Nouvelle-Zélande, le bateau, renommé Seamaster-Omega, prend la mer. En décembre 2000, sa première destination est la Terre de Feu, puis la péninsule Antarctique, avant de remonter le long de l'Amérique Latine et de naviguer sur l'Amazone en septembre 2001. Grâce à son tirant d'eau réduit (3 m à 1,50 m), le bateau navigue aisément sur les grands fleuves.

L'assassinat

Le 5 décembre 2001, dans le port de Balneiario de Fazendinha, au sud de Macapa, au Brésil, Peter Blake est assassiné de deux balles par des malfrats locaux, pour une histoire deux montres et une poignée de dollars. Il a 53 ans.

Le bateau est alors abandonné dans le port de Newport (Rhodes Island) avant d'être racheté par Etienne Bourgois, directeur général d'Agnès B, l'entreprise de mode fondée par sa mère.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Tara

La naissance du voilier Antarctica (Tara), réplique du Fram

La goélette Tara, en mission autour du monde pour sauvegarder le patrimoine maritime