Bateau d'occasion - contrôler sa sellerie et ses tauds

Acheter un voilier d'occasion est une opération qui demande conseil et réflexion. Avant de se jeter à l'eau, il convient de vérifier quelques points clés. Nous avons fait appel à des professionnels pour nous indiquer leur préconisation. Ici, la SELLERIE et les travaux de COUTURE avec la Voilerie Sellerie Epure

Spécialistes dans tout ce qui se coud à bord, les responsables de la Voilerie Sellerie Epure, nous indiquent les points clés à vérifier sur un multi d'occasion : "Les travaux de couture sont des travaux à fort de main d'œuvre. C'est pourquoi il ne faut pas négliger ce poste au moment du choix du bateau."

 

Coussins intérieurs

La rénovation des housses peut s'avérer simple même si cela depend de la forme des cousins et de la matière. Elles peuvent se nettoyer ou bien se changer. "Mais attention à l'état des mousses ! En effet, changer les mousses représente un budget." Pour le contrôler, il faut vérifier que la mousse n’est pas écrasée ou moisie. Une mousse qui a pris l'humidité va sentir mauvais. De la même manière, un tissu piqué par l'humidité est aussi à changer, il ne peut pas se nettoyer.

"Difficile d'estimer un budget pour ce poste qui dépend de la forme et des matières choisies, mais la rénovation complète d'un carré d'un catamaran de 40 pieds débute à partir de 4 000 € HT".

 

Coussins extérieurs

Pour la sellerie extérieure, on utilise des produits dits "outdoor". La mousse est spéciale est ne peut pas se gorger d'eau. Pour le tissu, il convient de prendre des acryliques ou dit tissu enduit PVC (de type Skaï). Ces tissu résistent très bien aux UV, ils ne décolorent pas au soleil, ne craquent pas et ne pourrissent pas.

Pour la fixation des coussins sur le pont, il existe de nombreuses solutions dont certaines très esthétiques ou qui évitent de se faire mal aux pieds. "Sur un bateau en polyester, il est facile d'installer des fixations, voire de boucher les anciens trous. Sur un bateau en aluminium, c'est plus compliqué, car il faut percer la coque, poser des vis inox qu'il faut isoler pour éviter la corrosion."

 

Tauds et protection de cockpit

Sur un multicoque, il est courant de fermer le cockpit avec des tauds et des bâches transparentes. Sur un bateau d'occasion, il faut vérifier leur état, le cristal doit être bien translucide, les fermetures éclair doivent fonctionner. Attention, ce genre de protections constituent un gros budget, car elles représentent beaucoup de matière et demandent beaucoup de main d'œuvre. Il s'agit de pièces sur mesure, conçues pour chaque bateau.

 

Lazy bag

On ne pense pas assez à vérifier le lazy bag. Sur un catamaran, cette protection de grand-voile coute de 1 500 à 3 000 € HT.

La sellerie Epure les fabriques en tissu acrylique pour sa bonne résistance aux UV en veillant particulièrement à éviter le ragage. En effet, si l'acrylique supporte bien les intempéries et les UV, un frottement régulier sur le tissu le coupe. Pour le protéger, il faut placer des renforts PVC aux points clés.

Le fond du lazy bag est construit avec une grille pour évacuer l'eau et éviter la moisissure.

 

Sangles

Sur un multicoque, les sangles sont utilisées pour le levage des annexes, les lignes de vie... Leur durée de vie dépend de leur entretien. Pendant l'hivernage notamment, il faut démonter les sangles et les ranger à l'abri du soleil. Un contrôle par un expert garantit leur solidité. Parfois seules les coutures sont grillées, on peut alors les refaire. Parfois, il faut changer les sangles. "Pour savoir si une couture est brulée, il suffit de gratter le fil avec son ongle. Si le fil casse, c'est foutu…".

 

Voiles Sellerie Epure

Installée dans le Pole Nautique du Canet, la voilerie Epure travaille tout ce qui peut se coudre sur un bateau à la fois en fabrication et en réparation. Dirigée par Sylvie Chorlay et Francesca Guzzo, cette société âgée de 5 ans et employant 10 salariés fournit les selleries et la plupart des tauds des Catana et Bali, mais aussi un très grand nombre de clients particuliers ou chantiers. En parallèle de ses activités nautiques, cette société refait des sièges médicaux, des selles de moto ou bien encore travaille dans la déco de jardin avec des voiles d'ombrage.

Reportage : Voiliers d'occasion

Les 5 points clés pour acheter un bateau d’occasion

Bateau d'occasion - contrôler l'électronique et son circuit électrique

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Pratique du nautisme
Voiliers d'occasion
A lire aussi sur Bateaux.com