Pourquoi les coques de nos bateaux se salissent-elles ?

Comprendre le fouling pour mieux s'en protéger. L'apparition de salissures répond à un cycle qui peut mener rapidement à ne plus pouvoir naviguer. Un laboratoire (IMO 2002) a mesuré que les organismes peuvent peser jusqu'à 150 kg par mètre carré en 6 mois !

Pour comprendre ce qui se passe sous nos coques et pouvoir vous l'expliquer, nous avons fait appel à Marion Loriot, docteur es sciences de la matière et à la tête d’ImmersionProTech, spécialisée dans les questions d'antifouling.

Le cycle de formation du fouling

Le "fouling" est le phénomène naturel qui fait que lorsqu’un corps est immergé dans l'eau de mer, il est rapidement colonisé par des salissures. Pour contrer ce phénomène sur des coques de bateau, on applique – entre autres solutions - une peinture dîtes antifouling.

La colonisation en dessous de nos coques peut être décrite comme une sorte de cycle biologique, on parle de biosalissures.

En quelques secondes

Dès que l'on immerge une surface dans de l'eau de mer, des particules organiques viennent naturellement adhérer dessus. Il s'agit de particules non vivantes.

En quelques minutes

L'adhésion des particules prépare la surface pour l'adhésion de bactéries. Il s'agit là des premiers organismes vivants qui colonisent la coque.

En quelques heures

Les bactéries créent une sorte de colonie, de communauté, qui croît rapidement.

En quelques jours

Des microalgues arrivent et s'installent sur la coque en se nourrissant des bactéries. Suivant la nature des algues et leur couleur, on voit apparaitre un film coloré sur la coque. C'est ce que l'on appelle le film gras.

En 2 mois environ

On assiste à l'arrivée d'algues plus importantes (macroalgues) qui deviennent visibles à l'œil nu. Il s'agit encore de ce que l'on nomme une couche "non encroûtante". C'est-à-dire que ces algues se détachent avec un simple brossage, sans forcer ni avoir besoin d'insister avec un nettoyeur haute pression.

Après plus de 2 mois

Les organismes "supérieurs" font leur apparition. Il s'agit d'espèces que l'on nomme "espèces encroûtantes", c'est à dire qui se fixent en endommageant la surface. Ce sont par exemple les coquillages, les balanes, les algues calcaires… Un nettoyeur haute pression est nécessaire pour s'en séparer.

Démonstration en images du cycle de formation du fouling

Cette surface test en PVC sans revétement va servir d'éprouvette.
L'immersion a été réalisée entre le mois de mai et septembre.

T= 3 semaines d'immersion
T=4 semaines d'immersion
T=6 semaines d'immersion
T=8 semaines d'immersion

La plaque a été nettoyé à l'abrasif à cette période

T=16 semaines d'immersion
T=20 semaines d'immersion

Comment fonctionne un antifouling ?

Pour éviter la colonisation de nos coques, il faut rompre le cycle biologique. Pour cela, on a la possibilité d'utiliser des peintures antifouling qui sont chargées de biocides. Les fabricants utilisent des biocides à spectre large. Pour être efficace et combattre tous les envahisseurs, il faut plusieurs types de biocides :

  • des bactéricides
  • des algicides (ou herbicides)
  • des fongicides

Remerciements : Nous remercions ImmersionProTech pour les documents fournis avec lesquels nous illustrons ce sujet.

Reportage : Antifouling

A la recherche de la solution antifouling la plus propre possible

ImmersionProTech, un conseil éclairé pour choisir son antifouling

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Alain Renaud 16 Avril 2016
Merci Monsieur Ricardou pour la précision de ces informations concernant les antifoulings.
SKOP Alain 3 semaines
Très intéressant. Merci

A lire aussi sur Bateaux.com