Confidentiel / Une nouvelle vie pour l'IMOCA Hugo Boss

L'ex IMOCA Hugo Boss

Alors que le nouvel IMOCA du skipper anglais Alex Thomson est en construction et devrait être mis à l'eau prochainement, son ex 60 pieds Open a trouvé de nouveaux acquéreurs.

Un nouveau venu à Port La Foret

Depuis le début de l'année, les rumeurs allaient bon train sur l'avenir de l'ex Hugo Boss. Qui pour reprendre l'acéré Open 60 au design si distinctif ? Quel n'a pas été notre étonnement lorsque nous avons vu l'imposante coque noire mate aux safrans jaune pointer le bout de son nez dans le chenal du port finistérien de Port La Forêt.

Auparavant basé à Portsmouth, au sud de l'Angleterre, que vient-il donc faire dans notre petit port breton, certes berceau de la course au large. Il n'en fallait pas plus pour aiguiser notre curiosité.

Amarré aux côtés des autres IMOCA du port – Groupe Apicil, Pure ou encore Arkea Paprec, le monocoque a été dépourvu du nom de son sponsor. Il conserve son style si distinctif, mais aucun logo n'est venu remplacer l'ancien. Des techniciens s'affairent déjà pour préparer le bateau en vue des prochains entrainements.

Deux skippers pour l'ex-Hugo Boss

Après quelques coups de fil et questions posées aux équipes techniques, sur place, nous apprenons finalement qu'il n'y aura pas un skipper, mais bien deux. À l'image de Franck Cammas et Charles Caudrelier qui coskippent le Maxi Edmond de Rothschild.

Il s'agit de Charlie Enright et Mark Towill. Pour ceux qui ne les connaissent pas, le premier est un navigateur américain qui a été skipper de plusieurs campagnes de Volvo Ocean Race. Team Alvimedica, qu'il a cofondé pour l'édition 2014-2015 et Vestas 11th Hour Racing en 2017-2018. Le deuxième navigateur – américain lui aussi - est son ami de longue date et fut son co-skipper sur ses deux tours du monde avec escale.

"Nous faisons des essais et nous entraînons sur l'ancien bateau Hugo Boss dans l'espoir de participer à la Transat Jacques Vabre plus tard cette année, mais rien n'a encore été confirmé, y compris le nom, le sponsor ou le team. Nous ne sommes d'ailleurs pas encore inscrits à la course. Nous espérons toutefois annoncer les prochaines courses auxquelles nous participerons, et notre éventuelle participation à la TJV dans les mois à venir" nous a confié Charlie Enright, co-skipper 1 Degree.

Leur projet baptisé 1 Degree Sailing en est à ses balbutiements et on devrait en savoir plus dans les prochains jours. On comprend que le team américain n'avait absolument pas envie de voir partir ce bateau entre d'autres mains. En effet, ces performances en font un des IMOCA les plus compétitifs du moment.

Un programme en construction

Leur objectif est de participer à la prochaine Transat Jacques Vabre, qui se déroulera en octobre 2019. Le team s'installera à Port La Forêt pour les années à venir.

"Port La Forêt est un pôle incontournable de la course au large et le cœur de la classe IMOCA. Il est donc naturel que nous nous y entraînions et naviguions dans la perspective d'une éventuelle participation à la TJV", explique Mark Towill, co-Skipper 1 Degree.

La présence à bord de membres de l'équipe de Mer Concept nous laisse à penser que l'entreprise de François Gabart pourrait accompagner les deux skippers américains dans leur projet. En effet, lors des sorties en mer, les zodiacs d'assistance étaient ceux des équipes de Macif. S'agit-il d'un simple service ponctuel ou d'un partenariat à long terme ?

Le team aurait d'ores et déjà prévu la construction d'un nouvel IMOCA, mis à l'eau en 2021. Ce dernier serait spécifiquement développé pour The Ocean Race — la nouvelle version de la Volvo Ocean Race — qui prévoit désormais de faire naviguer les 60 pieds Open autour du monde avec escales, mais en équipage.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...