Savoir-faire / Réparation de coque, mastic époxy ou polyester ?

Un jour ou l'autre, un petit accroc nécessitera une réparation de coque ou de pont. La majorité des voiliers et des bateaux à moteur étant fabriqués en polyester et non pas en époxy, on peut légitimement se poser la question du mastic à utiliser pour effectuer une réparation. Alors mastic Époxy ou Polyester ?

La réponse dépend de l'endroit où se situe la réparation à réaliser, œuvres vives ou œuvres mortes ? En d'autres termes sous la flottaison ou au-dessus ?

Pourquoi effectuer une réparation soi-même ?

La vie d'un bateau ne se résume pas uniquement à des mouillages paisibles. Il y a tous les "à-côtés", qui parfois raisonnent comme un petit choc avec un ponton ou un autre bateau au détour d'une manœuvre ratée. Ou bien, un caillou qui se glisse soudainement sous la coque, ou encore un objet flottant voulant en finir avec sa vie de dérive.

Voilà bien des raisons d'avoir un jour à remplir une petite fente disgracieuse et malveillante pour l'intégrité de la coque de votre bateau.

Ces modestes accrocs de la vie sont faciles à réparer et apportent une certaine satisfaction après réfection. On connait la procédure à respecter : nettoyer, poncer, dégraisser, mastiquer, poncer, surfacer, et finition.

Mais quels produits utiliser ? Chez les ships, on nous propose des mastics époxy et d'autres polyesters. Quels sont leurs avantages et inconvénients ?

Qu'est-ce que le mastic de réparation polyester ou époxy ?

Un mastic de réparation est une pâte servant à garnir des cavités plus ou moins profondes.

Elle est élaborée à base de liant qui lui confère certaines qualités mécaniques. En ce qui nous concerne dans le nautisme, le liant sera de la résine époxy ou de la résine polyester.

La composition du mastic intègre aussi de la charge pour donner une consistance proche de la pâte à tartiner. Plus cette charge est dense, plus le mastic sera résistant, mais également dur à poncer.

Le mastic bicomposants

Le mastic est présenté avec deux composants, une base et un durcisseur. C'est ce dernier qui va déclencher la catalyse, la réaction chimique qui va relier les molécules entre elles pour durcir.

Le passage d'un état pâteux à celui d'un solide est une étape sensible à la température et au taux d'humidité. Il faudra donc respecter les consignes du fabricant pour choisir le moment opportun de l'application.

Sauf produit spécifique, il est proscrit de travailler sur un support humide et il est déconseillé d'opérer avec un fort taux d'humidité. Le temps de séchage sera long à température basse et rapide à température élevée.

Sur une coque en verre/polyester, quel produit employer ?

La réponse dépendra de l'endroit où se situe la réparation. Au-dessus de la flottaison, on pourra au choix utiliser un mastic polyester ou un mastic époxy. En dessous de la flottaison, en général c'est l'époxy que l'on choisira.

Pourquoi choisir le mastic époxy ?

Le mastic époxy est un matériau étanche, c'est donc cette caractéristique que l'on retiendra naturellement pour les travaux sous la flottaison. En effet dans un milieu si contraignant, à savoir sous l'eau salée par conséquent soumise à une certaine pression, la matière ne doit pas être poreuse pour éviter les infiltrations d'eau.

Pour effectuer une réparation, l’autre avantage de l'époxy c'est l'absence de retrait. Après séchage, le mastic n'a pas rétréci.

Mastic époxy Soromap, dosage : 1 volume pour 1 volume

Avec l'époxy, vous devez scrupuleusement respecter le dosage préconisé par le fabricant, qui parfois propose des conditionnements pratiques

Le temps de séchage du mastic époxy - même à séchage rapide - est de plusieurs heures. Souvent, le mastic époxy autorise un temps de travail avant durcissement, plus long que son homologue en polyester.

Par contre, ce type de mastic, comme tous les produits époxy, est beaucoup plus couteux que le polyester.

Enfin, il est assez assez sensible aux conditions climatiques. Pour un résultat optimal, il faudra veiller à travailler un jour relativement sec et à plus de 15° et moins de 30°.

Pourquoi choisir le mastic polyester ?

Au-dessus de la flottaison, on pourra choisir le mastic polyester qui offre de nombreux avantages, à commencer par son cout abordable. 

On appréciera aussi sa facilité de mise en œuvre notamment au niveau du mélange qui accepte une certaine imprécision.

Comme il est plus tendre que l'époxy, il est aussi plus facile à poncer. Et enfin, le temps de séchage n'est que de quelques dizaines de minutes.

Mastic polyester et son tube de durcisseur. Dosage : 3% de durcisseur

Par contre comme tous les produits à base de résine polyester, il y a un retrait notable lors de la polymérisation. C'est comme si le mastic s'était rétracté en séchant.

Par ailleurs, ce mastic n'étant pas bien étanche, il faudra le recouvrir d'un isolant pour le protéger. Vous utiliserez du gel-coat pour rester sur des matériaux homogènes ou une peinture suffisamment étanche.

Quelle compatibilité entre ces 2 produits ?

Attention, une base époxy est totalement incompatible avec le polyester, mais pas l'inverse.

Ainsi une réfection à base de mastic époxy ne doit pas être recouverte par du polyester, comme du gel-coat par exemple. En effet, le polyester n'accrochera pas dessus. Vous devez donc continuer votre cycle de réparations avec des produits époxy.

A contrario, sur du mastic polyester on peut mettre de l'époxy, mais il en sera fini des produits à base de polyester.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...