Amel 60, un voilier de voyage pour équipage réduit (1/3)

Amel 60 © Amel

Les salons d'Automne sont l'occasion de dévoiler les nouveautés. Le célèbre chantier Amel renouvelle rarement ses modèles et en 2019 nous avons la chance de découvrir l'Amel 60. Visitons ce grand voilier de voyage pensé pour naviguer en équipage réduit.

La naissance d'un mythe

Il y a 50 ans, le chantier Amel sortait ses premiers voiliers - le Copain, le Pampero, le Super Mistral Sport, le Meltem ou encore l’Euros 39. Puis, vient le tour du fameux Maramu, voilier de tour du monde par excellence, plébiscité pour sa robustesse et sa finition. C'était un gros bateau de série de voyage pour l’époque.

En 1976, Henri Amel effectue personnellement la livraison d'un Meltem à Tahiti. Au cours de cette navigation, Henri Amel conçoit le Maramu, collaborant à distance avec Jacques Carteau. © Amel

Le chantier Amel évolue avec son temps. Aujourd'hui en 2019, nous découvrons l’Amel 60 un bateau raffiné, mais jamais ostentatoire, un voilier fonctionnel, mais pas rustique. En tout cas, il provoque une réelle envie de faire un tour autour du monde.

La gamme Amel qu'on pourrait croire conservatrice a su évoluer aux fils des décennies pour s'approprier les avancées technologiques dans le domaine de la plaisance. Loin des effets de mode, le chantier propose un voilier de voyage à la carte conforme aux besoins contemporains, mais très fiable.

Le nouveau Amel 60 au portant durant sa première navigation en Bretagne © Amel

Un voilier contemporain

Avec l’Amel 60, le cabinet Berret-Racoupeau Yacht Design a dessiné une unité à la carène relativement puissante afin d'offrir le volume nécessaire et la capacité de charge conforme à un tel programme. Sous la coque, les doubles safrans laissent présager un bon contrôle du bateau.

Le Amel 60 au mouillage aux Glénan © Amel

L'Amel 60 est un sloop bermudien. Le choix du mât carbone - équipé de barres de flèches poussantes - est une logique d'armement haut de gamme. Se faisant, la légèreté de l’espar améliore forcément le confort à bord. On remarque une paire de bastaques volantes à utiliser avec la trinquette. On nous explique qu'elles sont préconisées pour faire route dans la mer formée pendant plusieurs jours. C'est l'esprit "ceinture et bretelles".

Un 60’ pour naviguer en équipage réduit

L'ensemble du bateau est organisé autour de la circulation à bord, pour faciliter la vie en mer et au mouillage. Mais l'espace et la convivialité ne sont pas en reste.

En effet, les assises de cockpit autour de la table sont prolongées par de vastes bains de soleil orientés vers l'arrière.

Certes, le bateau est très grand, pourtant il est conçu pour un équipage réduit, comme une famille par exemple. C'est ainsi que, sur une telle unité, la technologie vient au service du plaisir de naviguer.

Le poste de pilotage sur babord est parfaitement abrité par le hard-top très enveloppant. Seules les écoutes de grand-voile et de hale-bas reviennent à portée du poste de barre. La barre à roue, justement, est de toute beauté ! Elle mélange avec élégance racée des essences de bois brun et la fibre de carbone.

Grâce aux commandes électriques, depuis ce poste de pilotage on peut actionner le guindeau, les propulseurs, le moteur, réduire la grand-voile ou les voiles d'avant.

Bien protégé dans le cockpit, on dispose de la visibilité nécessaire pour manœuvrer les voiles. Plus besoin de sortir du cockpit pour avoir la toile du temps !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Amel 60, la fiche technique

MarqueAmel
ArchitecteBerret-Racoupeau
Longueur hors-tout19.00 m
Longueur de coque18.00
Largeur5.35 m
Tirant d'eau2.35 m
Catégorie CEA
Déplacement lège26 000 kg
Nombre de moteurs maximum1
Carburant700 L
Voir la fiche technique du Amel 60
Reportage : Amel 60

Le nouveau Amel 60, un intérieur raffiné et marin (3/3)

Amel 60, un voilier de voyage élégant et fonctionnel (2/3)