Navigation tropicale, comment éviter le cafard à bord ?

Les cafards ne sont pas les amis des marins, leur présence à bord doit être traitée rapidement faute de quoi ils risquent de rendre la vie à bord insupportable. Voici quelques astuces pour les éviter ou en venir à bout.

Les navigations tropicales sont malheureusement souvent l'occasion de rencontrer de petits clandestins indésirables. Les cafards sont redoutés à bord des bateaux, notamment pour leur capacité de reproduction exceptionnelle. Un bateau leur offre mille opportunités de se cacher et d'y fonder un nid.

Ne pas le laisser monter à bord.

La prévention, c'est le maître mot en ce qui concerne ces petites bestioles. La plupart du temps, c'est sans le savoir que nous les amenons à bord.

1— Inspection des courses : lors de l'avitaillement, sur le ponton, il faut vérifier attentivement toutes les provisions et en particulier les packs de bières, les régimes de bananes, les queues d'ananas où se logent volontiers les cafards ou leurs larves.

2— Pas de carton à bord : les emballages et spécialement les cartons alvéolés doivent être proscrits du bateau, car c’est un nid très apprécié de larves. Ce « déballage » sera une bonne occasion de limiter le volume des poubelles du bord.

3— Au port, dans la mesure du possible, relevez votre passerelle pour éviter d'embarquer de nuisibles. Si le port semble infesté de blattes, il peut être utile d'y pulvériser un produit adapté à ces insectes.

4— Une hygiène domestique rigoureuse : éviter soigneusement de laisser trainer de la nourriture (dans les fonds, les équipets…), nettoyer régulièrement le coin toilettes et éviter les poubelles non fermées.

Mais ces petites bêtes, aussi écœurantes qu'inoffensives, savent marcher, courir, nager un peu, mais surtout savent voler. Et vous pouvez avoir pris toutes les précautions possibles, il se peut qu'un invité surprise monte à bord par la voie des airs.

Quel que soit son mode transport, une fois à bord il faudra lancer une offensive pour traquer et débusquer l'ennemi. En effets, si un cafard ne pose pas de vrai difficulté, c'est sa prolifération qui peut devenir problématique. Si un individu pond ses œufs, ce sont des dizaines de petites bêtes qui viendront compléter l'équipage.

Les moyens pour se débarrasser des cafards :

Pour mener une lutte efficace, on peut acheter des produits du type Goliath Gel. Mais on peut aussi confectionner ses propres pièges.

On fabrique des boulettes d'acide borique et de lait concentré, qu'on pourra éparpiller à bord, malheureusement on ne retrouve pas facilement les cadavres. Aux Antilles, on pourra acheter des Kaz à ravets. Ce sont de petites maisons en carton qui attirent les ravets, autrement dit les blattes qui restent collées. On les trouve pour quelques euros dans les supérettes et les lolos.

Si les blattes ont trop proliféré, il faudra alors faire appel à des spécialistes. Ils viendront à bord pour gazer les blattes et mettre fin à la vie misérable de ces insectes tentés par l'aventure maritime. L'opération consiste à rendre le bateau totalement hermétique et y injecter un gaz mortel. Quelques heures après le massacre et beaucoup d'aérations, vous pourrez partir à la recherche des cadavres.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...