Comment étalonner un sondeur sur un voilier ?

À bord d'un voilier, un sondeur est un instrument de mesure indispensable. Le navigateur compte sur lui pour éviter l'échouage involontaire. Mais savez-vous bien l'étalonner  ?

Le sondeur a plusieurs fonctions fort utiles dont il est difficile de se passer  :

  • Choisir l'endroit exact où mouiller son ancre
  • Se guider dans le lit d'une rivière où les bancs de sable et de vase se déplacent.
  • Naviguer à l'estime en se repérant sur les lignes de sonde de la carte

Cet instrument est d'une précision redoutable  : les sondeurs modernes ont une marge d'erreur de 3%, soit 3 centimètres par mètre de fond. Cependant, il est nécessaire pour bien l'utiliser de connaître le niveau de référence à partir duquel il calcule la hauteur d'eau. Ensuite il est possible de l'étalonner, c'est-à-dire de choisir ce niveau de référence.

Etalonner son sondeur sur un voilier

Voici donc comment étalonner un sondeur :

  • 1. Vérifier la mesure affichée avec une sonde à main
    Mesurez la hauteur entre le fond et la surface de l'eau sous votre bateau en vous plaçant le plus près possible de la sonde. Pour cela le fond doit être assez dur. Evitez les fonds de vase liquide ou trop molle dans laquelle votre plomb de sonde risque de s'enfoncer.
  • 2. Comparez la hauteur réelle et la hauteur affichée pour connaître la correction à appliquer.
  • 3. entrez la correction dans l'appareil pour qu'il affiche la hauteur réelle depuis la surface.

À présent votre niveau de référence est celui de la surface de l'eau. Certains marins s'en tiennent à ce réglage. Cependant il est recommandé d'ajouter un pied de pilote à cette mesure.

Le pied de pilote désigne la hauteur d'eau que l'on retire à la mesure du sondeur pour se donner une marge de sécurité. Pour ma part je vous recommande de retirer 50 cm à la hauteur d'eau réelle. Ainsi quand le sondeur indique 2,50 mètresc (4), il reste en réalité 3,00m de profondeur sous la surface (3).

Etalonner son sondeur sur un voilier
  • 1 - Profondeur sous la quille
  • 2 - Profondeur mesuré
  • 3 - Profondeur réelle
  • 4 - Profondeur moins le pied de pilote

Pourquoi le pied de pilote  ?

Le pied de pilote est utile car en voyant la sonde remonter, vous aurez plus de temps pour ralentir et éviter ainsi de talonner brutalement. Même si vous calculez très précisément les hauteurs d'eau, la pression atmosphérique et les tempêtes au large peuvent modifier de quelques dizaines de centimètres le marnage. Parfois des obstacles non cartographiés jonchent les fonds, ces 50 cm préserveront peut-être la quille de votre bateau de ces mauvaises rencontres.

Etalonner son sondeur sur un voilier

Placer le niveau de référence sous la quille

Cette solution vous permet de savoir immédiatement quelle est la hauteur d'eau disponible sous la quille.

Si vous voulez étalonner le sondeur en ce sens, il vous suffit d'entrer un pied de pilote égal à votre tirant d'eau. Pour un quillard qui calerait 1,80 m, le sondeur affichera 1,20 m (1) quand la profondeur réelle sera de 3,00 m (3).

Chaque plaisancier choisira la solution avec laquelle il se sent le plus en sécurité : pied de pilote de 50 cm ou profondeur sous la quille. La solution retenue dépend beaucoup de la psychologie du skipper. Mais n'oubliez pas d'en informer les équipiers chargés de la navigation...

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...