Parefouling, un film amovible en guise d'antifouling

Développé par la société Nautic Innovation, le Parefouling est un tissu qui enveloppe la coque du bateau pour empêcher la formation de salissure.

Pour éviter que la vie ne se développe sous sa carène, il suffit de la plonger dans le noir et de limiter les échanges d'eau. Sans lumière et dans une eau stagnante, pas de vie ! C'est la solution préconisée par Parefouling, un film qui englobe la carène de son bateau.

Plus qu'une simple bâche, le Parefouling est composé d'un tissu souple léger et flottant. Plus léger que l'eau, il vient se coller contre la coque et bloque le développement de la faune et de la flore. Inutile de sortir le bateau de l'eau pour le frotter. Bloqués entre le film et la coque, dans une eau stagnante et confinée, en absence de lumière, les micro-organismes meurent.

Bien entendu, la face externe du tissu, celle de couleur bleue, est sujette au fouling, elle se salit. Mais un traitement anti-accroche sur le tissu facilite son nettoyage avec une brosse et un jet d'eau. À noter que les salissures qui sont sur l'extérieur du film ne sont pas polluantes puisqu'il s'agit uniquement que de déchets organiques.

L'installation de la bâche sur un bateau demande un coup de main, mais peut se faire facilement par une personne seule (à 2 c'est plus simple). L'installation se commence à l'étrave. L'arrière lesté de la bâche coule. Il suffit alors de tirer le tissu vers l'arrière du bateau pour l'emmailloter. Le boudin jaune, de chaque côté du tissu intègre des flotteurs pour rester au niveau de la flottaison.

L'installation commence à l'étrave
Le film est progressivement reculé
L'arrière du film est fixé à bord

Ce produit est bien adapté pour les bateaux à moteur. Pour les voiliers, seuls les modèles à quille relevable peuvent s'en équiper. Chaque Parefouling est fabriqué à l'unité adapté au bateau (suivant ses caractéristiques et les différents points de ragage). Cette installation n'est pas prévue pour les zones agitées (mouillage, port avec du courant, échouage…). En effet, le film risque de se déchirer si de l'eau vient à pénétrer à l'intérieur.

Son concepteur, Gérard Le Buzit ne pense pas que son produit soit adapté à une carène sans antifouling. Même si le produit pourrait fonctionner sur une carène sans aucun antifouling, il conseille plutôt d'utiliser le Parefouling sur un antifouling récent. À la différence qu'avec le Parefouling, l'antifouling a une durée de vie de plusieurs années (au moins 5 ans).

Si sur les photos, le film apparaît beau et propre, il faut bien imaginer son état au bout de quelques saisons dans l'eau. Il sera irrémédiablement sale et gras comme tout ce qui traine à l'eau dans un port. Sa manipulation et son stockage - quand fait-on pendant que l'on navigue ?- seront beaucoup plus problématiques… Mais c'est le prix pour avoir une carène propre à chaque navigation.

À l'usage, le Parefouling s'installe à la fin de la saison quand le bateau est immobilisé pour l'hiver et se dépose pour les périodes d'utilisation. Le produit n'est pas vraiment adapté pour un plaisancier qui sort tous les jours sans aucune période d'immobilisation. La mise en place et le rangement du film étant tout de même contraignant.

Côté tarif, comptez entre 650 € pour un bateau de 6 m à 1300 € pour une unité de 10 m. La durée de vie du film est donnée pour 5 ans, mais peut durer plus suivant le soin que l'on y porte (éviter les déchirures au moment de l'installation notamment). Une somme à mettre en perspective avec les applications de peinture d'antifouling qui sont économisées…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
L'air du Large - 15 Janvier 2016
Ce principe avait déja été expérimenté dans les années 90 dans le port Camille Rayon à Golfe-Juan. Quand le bateau (10 metres) sortait, la bache reposait au fond du bassin car on ne peut pas la mettre sur l'appontement ni pour l'encombrement ni pour l'odeur ! Quand un bateau manoeuvrait près du poste libre la bache se déplaçait du fond et remontait dans l'hélice...et le mécontentement des voisins était unanime...Bon courage au responsable de marina qui autorisera ça .
Courcier Pauline - 31 Mars 2016
Le parefouling est amovible et ne reste jamais au fond, il est pliable aisément sur le pont en prenant soin de le nettoyer au fur et à mesure. C'est "un tour de main" à prendre, simple et rapide. Le système des années 90 doit avoir bien évolué. www.parefouling.com
Ajouter un commentaire...
Reportage : Antifouling permanent

Bio-Ocean, le nettoyage qui permet de se passer d'antifouling

Boat Protect est-il l'antifouling bio efficace que l'on attend ?