Et si le Titanic n'avait pas coulé (uniquement) à cause d'un iceberg ?

Naufrage du Titanic dans le film de James Cameron © Twentieth Century Fox France

Un reportage diffusé le 1er janvier 2017 sur Channel 4 sur le Titanic laisse entendre que la collision avec un iceberg ne serait pas la seule raison du naufrage du paquebot. Une nouvelle piste lancée par le journaliste irlandais Senan Molony et qui vient étoffer les rumeurs et spéculations quant à la disparition du mythique paquebot.

Et si le Titanic n'avait pas coulé uniquement à cause de la collision avec un iceberg ? Le journaliste Senan Molony, passionné par le plus grand paquebot du monde, vient de finaliser une enquête de 30 ans sur "l'insubmersible ". Après de longues investigations, il aurait découvert une autre raison au naufrage du Titanic. Pour lui, un incendie incontrôlé se serait déclaré dans la partie inférieure de la coque du bateau. Conclusions qu'il a révélées dans un documentaire inédit "Titanic : The New Evidence", diffusé le 1er janvier 2017 sur Channel 4.

Le journaliste a étudié des photos du bateau, prises par l'ingénieur en chef sur les chantiers de Belfast, avant le départ du Titanic pour Southampton. Il a découvert de grandes trainées noires de plus de 30 mètres sur la coque du bateau, à l'endroit même de l'impact de l'iceberg. Le feu aurait pris dans une cale située à côté des salles des machines du Titanic et laissé des traces sur la coque.

"De nouvelles photos découvertes dans un album qui n'avait pas été ouvert depuis 100 ans montrent une distorsion sur la partie droite de la coque qui n'est pas un reflet. La déformation est à la place exacte où l'iceberg a frappé" a-t-il expliqué au site Mashable. Des experts interrogés par le journaliste indiquent même que la coque aurait perdu 75 % de sa résistance.

L'incendie qui se serait déclaré trois semaines avant son voyage inaugural aurait fragilisé la coque du bateau et donc accéléré le naufrage du Titanic. Fragilisé, la coque n'aurait pas tenu le choc, ce qui expliquerait que le bateau ait coulé si rapidement.

"Des scientifiques m’ont expliqué que le feu a dû brûler pendant plusieurs semaines et atteindre une température d’au moins 1 000 degrés pour créer une telle déformation", ajoute le journaliste.

Pour le journaliste Senan Molony, il s'agit d'une négligence criminelle qui a causé la mort de près de 1500 passagers. Il explique que le paquebot n'aurait jamais dû quitter les chantiers et que l'homme à l'origine de la construction – l'homme d'affaires Joseph Bruce Ismay – aurait caché l'incendie. Il aurait volontairement demandé aux officiers de ne pas mentionner l'incident et le bateau serait même arrivé à quai du côté bâbord pour cacher ces marques lors de l'embarquement.

Le journaliste irlandais n'est pas le premier à émettre cette hypothèse puisqu'en 2008, le quotidien britannique The Independent avait déjà relayé l'hypothèse émise par un certain Ray Boston d'un incendie, survenu dans les caves à charbon du Titanic.

Pour rappel, le 11 avril 1912, le Titanic quittait Southampton pour rejoindre New York en passant par Cherbourg et Queenstown (désormais Cobh), avec à son bord 2500 passagers. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le paquebot heurta un iceberg et coula au large de Terre-Neuve, faisant entre 1 490 et 1 520 disparus. L'histoire avait été mise en lumière par le film Titanic, réalisé par James Cameron en 1997.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Olivier Riviere - 04 Janvier 2017
Quel titre trompeur! Mme si l'incendie a affaiblit la structure, en particulier les rivets dont on sait depuis quelques annes qu'ils taient de qualit insuffisante (ce qui pourrait tre compatible avec l'hypothse de l'incendie si le dgagement de chaleur a t aussi important que dcrit dans l'article), c'est quand-mme la rencontre avec l'iceberg qui a coul le Titanic.
Patrice Rousseau - 05 Janvier 2017
Cela fait plus de cinquante annes que des experts se sont penchs sur cet incendie qui se serait dclar quelques jours avant le dpart de Southampton (incendie commenc lors des essais en mer ). Il y a aussi les aciers utiliss pour la fabrication de la coque et des rivets qui sont mis en cause, car ils ne serait pas les aciers dfinis par le cahier des charges. Mais comme l'indique Mr Olivier Riviere, c'est bien la collision avec un iceberg qui provoqu le naufrage du navire.
Ajouter un commentaire...