Web série / Cap sur Nous, un voyage en mer de Malte à la Sicile

Après le confinement, Ariane, son mari Rached et leurs deux enfants Louna (5 ans) et Maël (1 an) ont rejoint La Valette, à Malte depuis la Tunisie. Après deux semaines à découvrir l'île, ils ont fait route vers la Sicile. Ils nous font découvrir les trésors cachés de ces deux îles.

Malte la touristique

Notre voyage poursuit son cours en mer Ionienne. Nos deux semaines à Malte nous ont permis de découvrir les aspects tant sauvages que bondés de touristes en ce mois de juillet.

Nous avons fortement apprécié séjourner au gigantesque port de La Valette, ancien port anglais, finalement bien tranquille dans sa partie nord. Nous étions au corps mort, une façon d'être plus éloignés du bruit de la ville. Il était amusant de se baigner là, paisiblement dans l'eau claire, alors que la vie grouillait en face de nous.

Port de La Valette côté marina
Port de La Valette côté marina

Nous avons fait connaissance de Maltais adorables, Claudette et Rodrig, qui nous ont accompagnés dans la découverte de Mdina, ancienne capitale de l'archipel. Ils nous ont indiqué les mouillages les plus agréables sur l'île de Gozo, et ce fut là-bas que nous avons eux nos coups de cœur.

Visite de la vieille ville
Visite de la vieille ville

La plage de Ramla à l'est, et la baie de Dwejra à l'ouest nous ont déconnectés de l'urbanisation de La Valette et de la folie touristique du bleu lagon. La curiosité de la petite mer intérieure, seulement accessible du mouillage en zodiac à condition d'avoir un bon moteur, était une belle surprise, et nous remercions nos amis bretons Fifi et Gigi de nous y avoir conduits.

Ramla sur l'île de Gozo
Ramla sur l'île de Gozo
Dwerja sur l'île de Gozo
Dwerja sur l'île de Gozo

Notre séjour maltais prit fin après quelques améliorations du bateau. Nous avons eu le plaisir de trouver à La Valette des ships bien fournis. Rached a pu remplacer la pompe des w.c. marins qui montait des signes de faiblesse, et d'anciennes durites d'eau de l'âge du bateau.

Mouillage à La Valette
Mouillage à La Valette

Direction la Sicile

Puis, nous avons mis le cap sur le sud de la Sicile. 12 heures de navigation agréable, avec peu de vent, mais sans houle. Notre arrivée sur port Palo fut paisible. La grande baie calme et verdoyante à l'eau cristalline nous a accueillis et nous a permis de passer une bonne nuit.

Les jours suivants, nous avons profité de ce cadre peu touristique pour emmener les enfants à la plage. Sur des dizaines de mètres la mer était chaude et peu profonde. Rien de mieux pour jouer et barboter dans l'eau des heures durant.

Les enfants à la plage
Les enfants à la plage

Après 3 jours ressourçant, nous sommes remontés sur la partie est de la Sicile, impatients de découvrir l'immense baie de Syracuse. Là encore, l'arrivée majestueuse sur les remparts de l'île d'Ortygie nous a coupé le souffle.

Syracuse
Syracuse
L'île d'Ortygie
L'île d'Ortygie

Nous avons passé la 1re nuit au mouillage à l'ouest de la ville, dans la partie sauvage et verdoyante de la baie, attendant l'autorisation sanitaire pour nous accoster au quai principal de la ville.

Port de Syracuse
Port de Syracuse

Nous avons ressorti les vélos, la remorque pour les enfants, et en avant la visite ! La ville, propre et entretenue, est devenue un parc de jeu. Nous nous amusions à parcourir toutes les petites ruelles au charme incroyable, et contemplions la beauté latine des églises et de la cathédrale Sainte-Lucie.

Découverte de la ville
Découverte de la ville
Découverte de la ville
Découverte de la ville
Découverte de la ville
Découverte de la ville
Cathédrale Ste Lucie à Syracuse
Cathédrale Ste Lucie à Syracuse

Le marché quotidien était un vrai bonheur, plein de tentations ! Poissons ultras frais, fruits et légumes gorgés de soleil, origan, pistaches, capres et tomates séchées. Sans parler de l'épicerie principale aux mille et un jambons, fromages et autres mets locaux. La Sicile est gourmande, et nous aussi !

Légumes frais au marché
Légumes frais au marché
Les étals gourmands du marché
Les étals gourmands du marché

Rached a là aussi pris du temps pour optimiser le bateau. Il a saisi l'opportunité de changer le parc de batteries, et a remplacé les 2 batteries acides que nous avions pour 3 en gel. Avec nos panneaux solaires, le résultat est juste parfait !

Après 5 jours dans la baie de Syracuse, nous sommes remontés sur Catane. Ville Noire de réputation, ses façades, pourtant pleines de sculptures en marbre blanc, sont noircies par la cendre de l'Etna, volcan encore actif surplombant la ville. Nous ne nous y sommes pas éternisés, préférant retrouver le charme des grandes baies siciliennes.

Et c'est à Tazormine, en face du jardin archéologique de Naxos, que nous avons fait notre dernier mouillage sur l'île italienne.

La vue était imprenable, de jour comme de nuit. Nichée dans la montagne et surplombant la mer, la ville de Tazormine reflète l'un des plus beaux aspects de la Sicile.

Mais la houle a rendu le mouillage peu agréable. Le vent, s'engouffrant dans le détroit de Messine, nous invitait à partir à la découverte de la Calabre. Une autre aventure nous attend !

Retour sur Mdina à Malte
Retour sur Mdina à Malte
Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Cap sur Nous

Cap sur Nous et le retour du grand large

Cap sur nous, un voyage en voilier pour se recentrer sur la famille

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...