Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Des bateaux plus petits sur l'édition 2017 de la Coupe de l'America ?

L'organisation de la Coupe de l'America 2017 a communiqué en fin de semaine sur la possibilité de réduire la taille des bateaux. La course qui devait se dérouler sur des bateaux de 62 pieds compte encore réduire la taille. Verdict fin mars.

CEA / PHOTO GILLES MARTIN-RAGET
Le

En 2013, ce sont les Américains du défi Oracle qui avaient remporté la dernière America's Cup à San Francisco, face aux Néo-Zélandais. Leur monture ? Un AC72 de 72 pieds (22 m). Pour la prochaine édition, qui aura lieu en 2017 aux Bermudes, c'est un nouveau prototype qui avait été initialement retenu, un AC62 de 19 mètres. Pourtant, la taille du bateau serait encore amenée à être réduite, selon un communiqué paru sur le site de la course, "afin de réduire considérablement les coûts."

Réaliser des économies importantes

Pour réduire considérablement les coûts opérationnels des équipes, les organisateurs de la Coupe de l’America 2017 envisagent de changer certaines règles et notamment, de réduire la taille du bateau. "Après avoir examiné les prototypes des nouveaux bateaux AC45 (13,45 m) testés sur l'eau au cours des derniers mois, il est clair que si nous courions sur des plus petits bateaux en 2017, nous pourrions réduire considérablement les coûts, sans sacrifier au spectacle, à la conception ou à l'ingénierie, si cher au défi sportif de la Coupe de l'America" a déclaré le directeur commercial Harvey Schiller.

"Nous avons la responsabilité de penser à ce qui est le mieux pour la santé à long terme de l’America's Cup. Courir sur un bateau plus petit en 2017 est un pas dans la bonne direction" ajoute-t-il. "Les coûts d'exploitation existants pour les équipes sont beaucoup trop élevés sur un bateau comme le AC62. Nous avions discuté de ce changement en début d'année dernière à Londres, mais seulement Oracle Team USA et Emirates Team New Zealand étaient en faveur d'un plus petit bateau."

"Maintenant que toutes les équipes ont vu ce petit bateau en action, il y a une grande majorité de coureurs qui soutiennent cette idée. J'aimerai dire que nous avons l'unanimité, mais ce n'est pas le cas."

Crédit : A gauche, l'AC62 / A droite, l'AC45 par America's Cup Event Authority

La vitesse de ce nouveau bateau devrait être similaire à celle réalisée lors de la dernière Coupe de l'America grâce aux foils et à l'avancée dans la conception et l'ingénierie.

"Ce sera un grand changement, mais c'est une condition nécessaire pour créer une Coupe de l'América inscrite dans l'avenir", a déclaré Sir Ben Ainslie, le skipper et directeur de l'équipe de Ben Ainslie Racing. "Ces bateaux vont créer une économie significative des coûts tout en fournissant un véritable défi pour les marins et les concepteurs."

Faciliter l'accès à la Coupe de l'America

"Pour l'équipe de France, ça va changer la donne" a déclaré le skipper Franck Cammas. "Nous serons en mesure d'avoir une équipe très compétitive pour environ la moitié du budget. Avec un bateau plus petit, nous pouvons imaginer qu'un budget, entre 15 et 20 millions €, serait suffisant pour gagner la Coupe de l'America ".

Crédit : Franck Cammas par ACEA / Photo Gilles Martin-Raget

"Avec l'utilisation de plus petits bateaux pour la prochaine édition, ce sera beaucoup plus facile pour de nouvelles équipes de rejoindre la course. Ils auront accès à des bateaux et des technologies existantes" explique Iain Percy, le manager de l'équipe d'Artemis Racing.

Les changements de règles sont en cours de rédaction et les équipes seront appelées à voter sur ces changements avant la fin mars.

Six équipes ont confirmé leur participation à la prochaine Coupe de l'America: le tenant du titre Oracle Team USA de Larry Ellison, les Suédois d'Artemis Racing, les Britanniques de Ben Ainslie Racing, les Néo-Zélandais de Emirates Team New Zealand, les Italiens de Luna Rossa Challenge et les Français de Team France.

Crédit : Gilles Martin-Raget, Sander van der Borch, Nigel Marple,...

En haut de gauche à droite : James Spithill (ORACLE Team USA); Iain Percy (Artemis Racing); Ben Ainslie (British Challenge). En bas, de gauche à droite : Dean Barker (Emirates Team New Zealand); Max Sirena (Luna Rossa Challenge); Franck Cammas (Team France).

Reportage : America's Cup expliquée

Il y aura bien un défi français sur la 35e édition de la Coupe de l'America

Ça rétrécit sur la Coupe de l'America !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO