J’ai piloté le nouveau Bénéteau Flyer 7 Sport Deck !

Présenté à la presse en première mondiale à Palma de Majorque aujourd’hui, nous avons pris la barre de ce nouveau bow rider. De belles sensations de navigation sur ce modèle équipé de la dernière génération de carène AirStep, innovation du chantier Bénéteau.

Le Sport Deck est une déclinaison du Flyer 7 qui existe aussi en version Space Deck (coque open) et en version Sun Deck (cabin cruiser). Nous reviendrons plus longuement sur ces modèles prochainement. Place à la véritable nouveauté.

Si l’aménagement de l’arrière avec une banquette sur toute la largeur est identique aux trois bateaux, tout le reste du pont est remodelé. Le Sport Deck s’articule autour d’un passage central qui part de l’étrave jusqu’à l’arrière. Le passage de la console se faisant grâce à un panneau pivotant.

Sans être innovant puisqu'on le retrouve sur de nombreux bow rider américains, cet aménagement offre beaucoup de places assises et une bonne sécurité en famille, notamment avec des enfants. Un point utile pour loger les 10 personnes qu’il est autorisé à embarquer en catégorie C.

Nous avons apprécié les nombreux volumes de rangement dont celui d’avant bâbord est même occupé par un WC marin ! Certes l’espace n'offre pas une belle hauteur sous barrots, mais a le mérite d’exister. En option, ce bateau peut être équipé d’un évier, d’une douche de pont et même d’un frigo de 30 l en tiroir. Pour le sport, ce bateau peut être équipé au choix d'un arceau de wakebord (comme sur le modèle d'essai) ou d'un mât de ski nautique.

Cette coque reprend le nouveau design des Flyer avec un nez très rond au design automobile. Si cet embonpoint de l’étrave sert à bien déflecter les vagues, elle offre aussi un très grand volume habitable pour cette carène. A l’usage ce bow rider est en effet beaucoup plus grand que des modèles de tailles comparables.

La carène du Flyer 7 adopte aussi le système AirStep qui draine de l’air depuis l’avant et le canalise sous la carène pour la sustenter. Ainsi le bateau déjauge sans se cabrer et le passage dans les vagues reste toujours très doux, bien déflecté par les "joues" de l'étrave.

Côté performances, nous avons essayé le bateau motorisé par un 250 ch 4 temps Suzuki qui nous a propulsé à 35 N à 5800 tr/mn. Cette motorisation est la puissance conseillée, mais on peut motoriser le Flyer 7 jusqu'à 300 ch (en mono ou en bimoteur).

 

Prix TTC de la version de base sans moteur : 31440 euros 

 

CARACTERISTIQUES

  • Longueur hors tout (sans moteur) : 7,62 m
  • Longueur coque : 6,96 m
  • Largeur hors tout : 2,73 m
  • Largeur coque : 2,67 m
  • Tirant d'eau (mini/maxi) : 0,50 - 0,90
  • Tirant d'air : 1,45 m
  • Tirant d'air avec wake tower : 2,55 m
  • Déplacement lège CE : 2 200 kg
  • Déplacement lège sans moteur : 1 540 kg
  • Réservoir carburant : 285 L (Option : 400 l)
  • Réservoir d'eau (en option) : 100 L
  • Homologation moteur maxi : 300 Ch

ARCHITECTES

  • Développement carène : Remi Laval Jeantet/Tanguy Le Bihan/Patrick Tableau
  • Designers : Style & Design

ATTESTATION CE

  • Catégorie C - 10 personnes
  • Catégorie D - 10 personnes
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Christian Cantin - 26 Avril 2015
je trouve la coque un peu chère !!!! pour ma part j'ai opté pour un sunny 23 de chez selection boats à 23500 euros la coque...même si c'est moins connu, la décote sera quand même moindre à la revente avec un 200 ch Suzuki 4 temps ça fait l'ensemble à 39000, et ça marche fort la vitesse du bateau est de 41 n?uds, passage en mr formée à fond avec un clapot de 1.50 m.....sans être arrosé , c'est super !!!!!
Ajouter un commentaire...
Reportage : Bénéteau Flyer

Deux nouveaux Flyers 7 chez Bénéteau

A la barre du nouveau Flyer 5

Actualités de l'entreprise