Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Essai : 2x350 ch Suzuki pour réveiller le Cap Camarat 10.5 WA !

Suzuki présentait dans le plus grand secret le 9 juin 2017, le hors-bord DF350A, le plus gros moteur hors-bord 4 temps jamais produit… Nous avons eu l'occasion de le tester en navigation, sur un Cap Camarat 10.5 WA de chez Jeanneau, équipé de 2x350 ch et sur un Prince 25 de Nuova Jolly recevant 350 ch. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça envoie… tout en douceur !

45 nœuds en rade d'Hyères avec 2x350 ch Suzuki ! © Bateaux.com
Le

C'est à Hyères, dans une baie abritée de la presqu'île de Giens, sur une mer à peine ridée que nous avons pu tester le tout nouveau moteur hors-bord de Suzuki, le DF350A. Deux bateaux étaient à notre disposition, un bateau à coque rigide avec cabine, le Cap Camarat 10.5 WA avec 2x350 ch et un semi-rigide de 8,45 m, avec 350 ch, le Prince 25. (Nous avions décortiqué le moteur dans cet article et nous l'avions découvert ici)

L'essai du Cap Camarat s'est déroulé sur le plus grand modèle, le walkaround de 10,57 m de long et d'un poids de 4 250 kg. Avec un réservoir d'essence de 600 L rempli au 3/4, et 5 personnes à bord, notre Cap Camarat 10.5 WA pesait environ 6 tonnes. Sur cette carène à double step, les moteurs étaient installés 30 cm au-dessus du V.

L'accélération du Cap Camarat avec ces deux moteurs est rapide — on atteint la vitesse de 30 nœuds en 13 secondes et la vitesse maximale (45,3 nœuds lors de notre essai) en 33 secondes. Le bateau déjauge rapidement – au bout de 7 secondes — et plane sur l'eau dans le plus grand confort. Malgré son poids et son volume, nous avons atteint facilement plus de 45 nœuds en douceur. Le bateau reste très stable, même à grande vitesse.

A titre de comparaison, avec une motorisation inférieure – 2x300 ch – le Cap Camarat 10.5 WA atteindrait la vitesse de 40 nœuds. En augmentant la puissance moteur, on gagne donc entre 6 et 5 nœuds. Un gain rendu possible grâce à un concentré d'innovations sur les nouveaux Suzuki :

  • La cylindrée de 4,4 l est associée à un taux de compression haute performance de 12/1, le plus élevé de tous les moteurs hors-bord de série.
  • La combinaison d'une admission d'air directe, d'injecteurs doubles et de pistons renforcés à permis d'éliminer quasiment tous les cognements, typiques des moteurs à haute compression.
  • Un système d'admission d'air directe permettant au moteur d'aspirer une grande quantité d'air frais tout en éliminant l'eau, les vapeurs et l'humidité
  • Des ailettes doubles sous le capot pour piéger les gouttes d'eau puis l'humidité à son entrée dans le carénage, pour une infiltration d'eau quasi nulle.
  • Un système d'hélices contre-rotative offrant trois avantages (dimensions compactes, stabilité accrue et capacité de traction supérieure).

Le nouveau moteur DF350A porte bien son nom de baptême "Geki", qui se traduit par fougueux ! 

Relevés de performances

Tours par minute Vitesse (nœuds) Consommation (l/h)
650 3 4
1000 4,6 8,4
1500 6,4 15,7
2000 7,7 23
2500 8,6 40
3000 9,5 59
3500 15 85
4000 25,8 95,3
4500 30 120
5000 36 158
5500 40 192
Max 45 221
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO