Brèves / Que s'est-il passé sur vos plans d'eau ce weekend (11-12 mai 2019) ?

Grand Prix Guyader 2019 - Dragon - 11/05 © François Van Malleghem / Grand Prix Guyader

Les beaux jours sont synonymes de régates et de courses au large. Les nombreux plans d'eaux français se parent de voiles et de coureurs, prêts à faire parler la poudre en course au large comme en parcours côtiers. Que s'est-il passé sur vos plans d'eau ce weekend du 11 au 12 mai 2019 ? La réponse, en brèves.

Les arrivées…

Grand Prix Guyader

Ce dimanche 12 mai 2019 sonnait la fin de cette 20e édition du Grand Prix Guyader. Pendant 10 jours, des passionnés de tout horizon se sont retrouvés en baie de Douarnenez : coureurs au large (IMOCA et Class40), des régatiers (Windsurfer, Dragon et Diam 24 OD) et pêcheurs passionnés. Aux courses de la journée s'ajoutaient des animations culinaires, des soirées festives, des chants de marins et des bateaux de "collection", à l'image de la flotte des Pen Duick.

On retiendra un premier weekend de runs grâce à la présence en nombre des IMOCA, l'arrivée des ETF26, nouveau support en devenir, la jolie performance des Windsurfers ainsi qu'une belle deuxième journée de compétition du concours de pêche Groix & Nature. Si les Dragons étaient faiblement représentés en 2019, ça devrait être différent en 2020. Enfin, la série des Diam 24 reste toujours aussi dynamique avec de nombreuses manches courues.

Cette édition 2019 aura posé la question du site d'accueil du Rosmeur. En effet son aménagement et la structuration de son plan de mouillage sont à revoir. "Cette année, les conditions nous ont contraints de déplacer une grosse partie des 60 pieds IMOCA dans d’autres ports finistériens et cela a naturellement été un peu vexant. Améliorer les installations actuelles serait, à mon sens, un atout considérable pour le nautisme, mais aussi pour la dynamisation économique du centre-ville de Douarnenez", explique Gwen Chapalain.

© François Van Malleghem / Grand Prix Guyader

Mini en Mai

Vendredi 10 mai à 17 h 52, François Jambou (#865 Team BFR Marée Haute Jaune) a été le premier à couper la ligne de la Mini en Mai 2019. Il aura mené la course de bout en bout. Axel Tréhin (#945 Cherche Partenaire) termine à la 2e place, à seulement 10 minutes du leader. Enfin, Fabio Muzzolini (#716 Team BFR Marée Haute Violet) complète le podium.

En série, Arnaud Machado (#910 Pro Yachting) remporte la victoire devant Amélie Grassi (#944 La Mini d'Amélie) et Pierre le Roy (#925 Arthur Loyd) s'adjuge la troisième place.

© Jacques Vapillon

Le Défi Paddle des Teulade Brothers

Les deux frères - professionnels du paddle - s'étaient élancés de La Ciotat ce dimanche 12 mai 2019 pour un parcours de 200 km en paddle jusqu'à la Corse. Après finalement 6 heures de rame, la décision a été de stopper ce défi au vu de l'état de l'équipage et pour des raisons de sécurité. 

… Et les départs

Solo Concarneau

Ce dimanche 12 mai s'élançaient les 16 figaristes de la Solo Concarneau — Trophée Guy Cotten 2019. Au programme un parcours de 270 milles qualificatifs pour la Solitaire URGO — Le Figaro. Si la flotte est assez peu nombreuse comparée à celle des 45 solitaires de la Solo Maître Coq, cela peut s'expliquer par la jeunesse du bateau qui nécessitait un SAV réalisé la semaine passée (6 au 12 mai) en Vendée. Même si les skippers pouvaient rejoindre Concarneau jusqu'au samedi 11 mai, le court délai en a peut-être refroidi plus d'un.

Le plateau n'en est pas moins de qualité avec la présence d'Armel Le Cleac'h (Banque Populaire), de Michel Desjoyeaux (Lumibird) ou encore de Yann Eliès (Saint Michel). N'oublions pas non plus les habitués du circuit : Martin Le Pape (Skipper Macif 2017), Gildas Morvan (Niji) ou encore Eric Péron (French Touch).

Arrivée prévue le mardi 14 mai 2019.

© Alexis Courcoux

Engie Kite Tour

L'ENGIE KITE TOUR est le rendez-vous incontournable des passionnés de kiteboard et pour la première fois, il était organisé par la Fédération Française de Voile. Composé de 4 étapes et ouvert à tous (amateurs et professionnels) ce circuit de référence a été inauguré ce vendredi 10 mai avec à Hendaye. 43 kiteboarders sont inscrits, dont Nicolas Parlier, Champion du monde en titre, Alexandre Caizegues, recordman de vitesse, ou encore Chris Ballois, recordman de vitesse, handi-kite.

En tout, 21 courses ont été lancées durant les trois jours de compétition de l'étape inaugurale. Le niveau a été très relevé et ce sont deux des meilleurs kiteboarders mondiaux qui l’ont emporté en kitefoil (Nicolas Parlier, quadruple champion du monde) et en planche directionnelle (Alexandre Caizergues, la légende du kite, recordman de vitesse).

En Twin-tip* la victoire est revenue à Peyo Cremades, jeune rider breton.

©Eric Bellande / FFVoile

Les suivis de course

Bermudes 1000 Race

Le jeudi 9 mai 2019, les 17 solitaires en IMOCA ont quitté Douarnenez pour un parcours de 2000 milles jusqu'à Brest, en passant par le Fastnet et les Açores. Cette épreuve qualificative pour le Vendée Globe réunit une flotte avec des objectifs variés. C'est aussi l'occasion de découvrir les "petits" nouveaux en solitaire pour la première fois. Et s'il y en a un qui réussit l'exercice à merveille c'est Sébastien Simon (Arkea-Paprec). Ce samedi 11 mai, il virait le phare irlandais en tête de flotte et réussissait à s'échapper alors que ses poursuivants s'engluaient dans une bulle sans vent, à commencer par sa poursuivante directe, Samantha Davies (Initiatives-Cœur). La journée du dimanche était propice à la vitesse avec des rafales à 35 nœuds.

Mais ce lundi 13 mai, la donne est différente. Après des moyennes à 15/20 nœuds, les solitaires ont nettement ralenti depuis le milieu de la nuit dernière, avec une progression entre 6 et 10 nœuds. Sébastien Simon mène toujours la danse, mais a concédé une partie de son avance depuis hier (il possède ce matin 20 milles d’avance sur Malizia de Boris Herrmann contre 50 hier).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...