Hors-Série / Cap Camarat 6.5 WA Série 3, la petite croisière accessible

Chez Jeanneau, on ne sous-estime pas les primo-accédants. Le Cap Camarat 6.5 WA Série 3 en est l'exemple concret. Ce bateau disponible pour moins de 45 000 € prêt à naviguer offre toutes les garanties de sécurité de confort et de plaisir que l'on peut attende d'un bateau à moteur.

Petit, mais spacieux

Le Cap Camarat 6.5 WA Série 3  est le petit frère du 7.5. Et pourtant, à mettre les deux côte à côte on est vraiment surpris par le peu d'écart qui existe entre ces deux bateaux. En effet, ils font la même largeur, mais le bureau d'étude de Jeanneau a réussi en reculant au maximum le moteur et la banquette vers le tableau arrière, à garantir un cockpit aussi spacieux que celui du 7.5.

Jeanneau Cap Camarat 6.5 WA

Une cabine pour s'y reposer

L'intérêt de la version WA tient dans sa cabine. Elle est suffisamment spacieuse pour offrir 2 véritables couchages. On s'y tient assis sans se cogner la tête et un WC chimique est même disponible, installé entre les deux banquettes. Sur ce type de bateau, la cabine servira d'abri pour la sieste d'un enfant ou de couchage pour un weekend en amoureux. Mais elle est aussi beaucoup utilisée pour se changer à l'abri des regards et offrir de l'intimité aux toilettes.

On apprécie le hublot avant situé sous le pare-brise de la console. Ainsi on peut même le laisser ouvert en navigation en continuant d'aérer la cabine sans risquer de voir les embruns pénétrer à l'intérieur.

Jeanneau Cap Camarat 6.5 WA

Sécurité avant tout

Chez Jeanneau, on fabrique avant tout des bateaux marins, qui n'ont pas peur de prendre la mer. À titre d'exemple, le pont avant avec son bain de soleil est abaissé pour être protégé par un pavois tout autour. Ce sera sécurisant pour le bon père de famille qui ne veut pas perdre ses enfants en route alors qu'ils bronzent sur le bain de soleil.

Idem pour les passavants. La tentation est grande sur ce type d'embarcation de coller la console à tribord et de ne faire qu'un passavant à bâbord. Pour plus de sécurité et faciliter la circulation à bord (notamment sans gêner les gens qui sont sur le bain de soleil avant), le passavant bâbord reste en fonction (certes plus petit, mais suffisant pour une personne). L'accès à l'avant reste alors facile pour le barreur notamment au moment du mouillage ou de prendre sa place de port.

Jeanneau Cap Camarat 6.5 WA

Une carène dessinée pour le confort

La carène d'un bateau à moteur est un compromis : Très plate, elle déjauge vite économisant du carburant, mais tape dans les vagues. Avec un V très profond, elle tape beaucoup moins, passe allégrement dans les vagues, mais demande de la puissance pour déjauger.

Pour dessiner la carène du Cap Camarat 6.5, Jeanneau a fait appel à Michael Peters qui a trouvé une forme de bateau polyvalent, mais sportif. Les motoristes proposent aujourd'hui des hors-bords assez légers dans les puissances de 150 (puissance conseillée) et 200 ch (puissance maxi). Le V à l’arrière de la carène est profond obligeant à installer un moteur à arbre extra long, mais ainsi le bateau reste joueur et surtout très confortable.

Jeanneau Cap Camarat 6.5 WA

Polyvalent

Très équipé en série, le Cap Camarat 6.5 WA Série 3 veut rester polyvalent. Les amateurs de pêches trouveront un grand cockpit dégagé avec les banquettes latérales qui se replient pour accéder directement au plat-bord. Un arceau pour le ski nautique reste à poste sans gêner le moteur ou le cockpit. Une main courante rassurante aide pour sortir de l'eau sur la plage arrière. Un guindeau électrique équipe ce bateau en série. De nombreux coffres assurent un bon rangement à bord…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Cap Camarat 6.5 WA, la fiche technique

MarqueJeanneau
Longueur hors-tout6.59 m
Longueur de coque6.06
Largeur2.48 m
Catégorie CEC
Nombre de passagers7
Carburant170 L
Voir la fiche technique du Cap Camarat 6.5 WA