Hivernage d'un moteur hors-bord

J'ai trouvé très bien votre sujet sur les interventions sur un moteur hors-bord, mais j'aimerai ajouter un complément d'information pour bien protéger son moteur durant l'hiver. Lucien - La Rochelle

Cette rubrique est la vôtre. Posez vos questions via le formulaire, nous partagerons nos réponses.

"Je me permets de vous contacter, à propos de votre article sur l'entretien des moteurs hors-bord. Je suis un ancien mécanicien hors-bord et je croise souvent des gens me disant qu'ils ont trouvé dans une revue quelconque un "article génial" traitant du sujet. Jusqu'à aujourd'hui, aucun de ces fameux articles ne contenait au moins un contresens, ou pire, des erreurs graves pour la santé des moteurs.

À ce sujet, j'ai trouvé votre article très bien fait, complet, et d'un accès simple au commun des marins !

J'y ai cependant noté un complément d'information : vous notez bien que les moteurs 4 temps requièrent une vidange, mais vous avez oublié une spécificité au moteur 2 temps (à carburateurs) : il faut les "étouffer" avec de l'huile d'hivernage.

Cette opération simplissime permet d'éviter un blocage du moteur, dû à la présence d'humidité dans les cylindres durant l'hiver.

Il faut procéder comme suit :

- Moteur en route (dans un bac, ou aux oreilles de rinçage), pulvériser l'huile de brunissage directement dans le(s) carburateur(s), tout en donnant de petits coups de gaz pendant 3-4 secondes (on pulvérise le produit directement dans l'entrée d'air du filtre çà air). Puis moteur au ralenti, pulvériser l'huile (toujours par le filtre à air) jusqu'à ce que le moteur cale. Lors du déshivernage, on redémarre le moteur avec ses vieilles bougies, et on le laisse tourner jusqu'à ce qu'il fume normalement. On peut alors remplacer les bougies par des neuves, et enfin profiter de son jouet durant la saison !

Attention, ne pas procéder ainsi sur des moteurs à injection (E-Tec, Optimax et autres HPDI !), mais uniquement sur des moteurs à carburateurs.

Cette opération est inutile sur un moteur 4 temps. En effet, ces derniers disposent d'un circuit de lubrification complexe, qui apporte de l'huile sous pression jusqu'aux pieds de bielles. De là, l'huile gicle sur les cylindres, et les segments racleurs étalent toute cette huile. Particulièrement grasse, elle reste "collée" partout dans le moteur, après l'arrêt de celui-ci, et protège donc de la corrosion. Pour avoir une telle lubrification sur un moteur 2 temps, il faudrait un mélange essence/huile très gras, totalement déraisonnable du point de vue de la combustion. D'où la vaporisation d'une huile très grasse à l'hivernage, pour protéger le moteur de la corrosion.

Dernier détail qui simplifie la vie : il ne faut pas hésiter à traiter son essence avec un stabilisateur adéquat. Il est toujours pénible de devoir purger son réservoir à cause d'une essence "pourrie" ! "

Merci pour toutes ces informations précises. L'entretien d'un hors-bord est à la portée de tous plaisanciers à condition de ne pas négliger les détails.

Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Courrier des lecteurs

Comment hiverner les batteries de mon bateau ?

Bateau transportable - Monocoque ou trimaran ?

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Steve Rousseau 07 Septembre 2015
Merci pour tout ses renseignements tres utile et pratique , ses vraiment pratique et bon a savoir pour des amateur plaisanciers comme nous , merci encore
Schreder Michel 18 Septembre 2016
J"ai un tout petit Suzuki 2.2cv 2T pour mon annexe, avec réservoir intégré de 1L. La procédure est la même? Qu'entendez-vous par "huile de brunissage"?
HORAIST Noël 4 semaines
J’ai un moteur 2 temps (Malta) je ne suis pas aussi perfectionniste, mais je démonte la bougie et pulvérise 2/3 fois dans le cylindre de l’huile 3 en 1, et tire sur le lanceur 2/3 fois pour graisser cylindre et piston... depuis plus de 10 ans. J’ai au préalable laissé le moteur s’arreter faute d’essence (robinet fermé). Bravo en tout cas pour cet excellent article de Bateaux. Noël

Courrier des lecteurs
Moteurs in-bord et hors-bord
A lire aussi sur Bateaux.com