Les étapes indispensables pour bien hiverner son bateau

Le port à sec de Marina Park, à Port La Forêt

Sylvie Louedec, gérante du port à sec Marina Park de Port La Forêt nous explique comment bien hiverner son bateau. Entretien courant, carénage, cabine, électronique et motorisation, voici toutes ses recommandations pour être prêt à naviguer dès les beaux jours.

Souvent réalisé pendant les vacances de la Toussaint — fin octobre — l'hivernage consiste à sortir son bateau de l'eau pour le stocker pendant la période hivernale. C'est aussi l'occasion de faire un grand nettoyage pour préparer la remise à l'eau qui aura bien souvent lieu au printemps.

Stockage sur terre-plein ou sur rack

Le port à sec Marina Park de Port La Forêt est plutôt spécialisé dans les petites unités à moteur de moins de 7 m sans cabine. Chaque année, sont stockés entre 120 et 130 bateaux : 90 sur racks et les autres sur terre-plein. Les voiliers sont principalement stockés de cette façon, sur ber notamment, mais aussi les bateaux à moteur sur remorque.

Hivernage, pour quel type de bateau ?

"Je conseille vraiment de sortir de l'eau son bateau si c'est possible, notamment ceux qui ne sont pas autovideurs ou qui n'ont pas de pompe de cale. S'il pleut trop, l'eau aura tendance à stagner dans le bateau ce qui peut l'alourdir et l'abîmer." Avant d'ajouter "Les semi-rigides sont mieux stockés au sec, surtout ceux qui n'ont pas d'antifouling spécial flotteurs" détaille Sylvie.

Outre la meilleure conservation de son bateau, le stockage à sec offre d'autres avantages. "Le bateau est protégé des tempêtes hivernales qui peuvent rompre les amarres et ne demande pas de contrôle régulier sur les pontons", explique Sylvie.

Pour les plus grosses unités, sortie de l'eau au moins une fois par an

Si Sylvie conseille de sortir son bateau de l'eau l'hiver, il est vrai que les plaisanciers de grosses unités ou propriétaires d'une place de port à l'année n'en sont pas coutumiers.

"À partir de 10/12 m, on a tendance à laisser son bateau dans l'eau à l'année. Il est donc important de le sortir au moins une fois par an pour entretenir la coque (sonde, hélices…) et retirer les coquillages des endroits où l'antifouling est moins présent."

Dans tous les cas, Sylvie conseille de gratter sa coque tous les 5 ans pour enlever tous les surplus d'antifouling, accumulé chaque année.

La mise à l'abri pour l'hiver, quels travaux ?

Sortir votre bateau de l'eau ne suffit pas ! En effet, il faut en réaliser l'entretien — ou le faire réaliser par les chantiers d'hivernage — pour préparer sa remise à l'eau aux beaux jours. Sylvie nous liste les différentes étapes d'entretien.

Vider son bateau

  • Retirer tout le matériel du bord (loisirs, sécurité et électronique portable) comme les gilets de sauvetage, la VHF, les palmes, etc.
  • Lister l'inventaire de sécurité et mettez-le à jour (date de péremption, usure…)
  • Retirer la sellerie, la nettoyez et la laisser sécher avant de la stocker dans un endroit sec.

Le carénage

  • Passer le karcher pour enlever les algues et coquillages
  • Réaliser l'antifouling (avant la mise à l'eau)

Apprenez à réaliser un carénage en 10 étapes.

L'entretien courant

  • Nettoyer le pont, les coffres, le fond de cale, la baille à mouillage
  • Pour les semi-rigides, nettoyer et dégraisser les flotteurs
  • Pour les voiliers, retirer les voiles et les rincer avant de les stocker au sec. Nettoyer aussi les drisses et divers bouts
  • Dessaler le mouillage — chaine, ancre et bout — en retirer les algues et procéder à une inspection visuelle
  • Retirer et nettoyer les tauds, bimini, ou autres capotes

La cabine

  • Nettoyer et dessaler la cabine
  • Hiverner et contrôler les w.c. (vider les cuves à eaux noires, débrancher les arrivées d'eau, graisser les joints)
  • Vidanger le circuit d'eau douce
  • Vérifier l'étanchéité des hublots
  • Mettre au moins un absorbeur d'humidité. S'il existe des modèles chimiques à une vingtaine d'euros, privilégiez les modèles électriques, notamment pour les grandes unités. Une étape indispensable pour éviter de retrouver son bateau moisi à la remise à l'eau

L'entretien mécanique et électrique

S'il est mieux de s'adresser à un professionnel du moteur pour son hivernage, quelques étapes sont faciles à réaliser et indispensables notamment si l'on ne fait pas de révision.

  • Rincer le moteur
  • Pulvériser un anticorrosion et graisser
  • Mettre un stabilisant dans l'essence afin qu'elle ne pourrisse pas pendant l'hiver et éviter l'humidité
  • Enlever le bouchon de coque pour éviter les eaux stagnantes
  • Débrancher les batteries si votre pompe de cale n'est pas indispensable

Découvrez comment hiverner son moteur inboard et apprenez la bonne méthode pour l'hivernage de son moteur hors-bord.

L'esthétisme

  • Déjaunir la coque et le pont
  • Polisher la coque
  • Reprendre les éclats de gel-coat du pont, de la coque ou de la carène
  • Poncer et peindre l'embase et l'hélice

Le stockage

  • Protéger votre bateau des rayons UV avec un taud — qui aura l'inconvénient de s'enlever avec le vent — ou une bâche thermorétractable.

Avant la remise à l'eau voici les éléments indispensables à contrôler sur votre bateau à moteur.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...