Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Que faut-il faire pour éviter le mal de mer ?

En plus de suivre la règle des 5F voici d'autres conseils préventifs pour passer un bon moment en mer.

Le

Restez dehors au maximum

La chaleur et le confinement peuvent être source de mal de mer. Évitez de rester dans votre cabine et restez sur le pont, à l'air libre. Vous pouvez également vous placer au centre du bateau, qui est l'endroit le plus stable. Si vous sentez arriver le mal de mer, sortez de votre cabine et fixez la mer, le ciel ou tous les éléments fixes qui se trouvent à votre portée.

Évitez les odeurs

Les odeurs d'essence ou de gasoil peuvent vous importuner et sont un risque supplémentaire d'être malade. La fumée de cigarette peut également déranger, l'odeur de la nourriture ou encore celle du poisson pour les pêcheurs. 

Détendez-vous

L'aspect psychologique peut jouer un rôle dans le mal de mer, il est donc préférable de naviguer décontracté. Si vous pensez à votre dernière sortie en mer, et plus particulièrement quand vous aviez la tête penchée au-dessus de l'eau en train de rendre votre repas, vous aurez tendance à favoriser le mal de mer. C'est un cercle vicieux, si vous vous dites que vous allez être malade, alors vous le serez.

Le stress, l'appréhension et la fatigue sont également des facteurs aggravants. Il est important de se reposer avant un voyage en bateau pour arriver en bonne forme et en bonne santé physique et mentale.

Évitez les gens malades

Voir d'autres personnes malades peut vous faire sentir mal à votre tour. Il est préférable de détourner le regard et d'essayer de se concentrer sur autre chose. 

Restez actif et regardez la mer

Pour ne pas se sentir mal, il est important de regarder la mer. Voir les mouvements de l'eau permet de se synchroniser avec la sensation de mouvement. S'occuper à bord d'un bateau permet également de ne pas penser à autre chose et de laisser le mal de mer s'installer. Prenez la barre, échangez avec le skipper, réglez les voiles… Ne restez pas couché dans votre cabine à laisser vagabonder vos pensées. Il faut toujours s’occuper, essayez même de bouquiner un peu si vous le pouvez. Certains conseillent de ne pas lire, dessiner, jouer à l'ordinateur… mais au contraire, si vous n'êtes pas sensible, cela peut vous permettre de vous occuper l'esprit.

Combines de cambuse

Voici quelques mixtures à avaler pour prévenir le mal de mer. Bien sûr, c'est à l'appréciation de chacun et surtout au goût de chacun.

"Moi je bois un grand verre de jus de citron, mais l'acidité ne convient pas forcément à tout le monde", explique Élodie, qui navigue de temps en temps le week-end en famille. Pour Michel, pêcheur à Sète, c'est "tranche de pain grillé, tartiné de tomates, d'ail et d'huile d'olive." Le gingembre permettrait également de lutter contre le mal de mer. Qu'il se décline frais, en poudre ou en jus, il garde les mêmes vertus ! Les marins chinois l'utilisent beaucoup. "Moi je mâche du chewing-gum, ça me fait saliver et le goût de la menthe me donner un coup d'air frais" explique Nicolas. 

A la rédaction, Fx lui a toujours des bonbons à la menthe dans sa poche et mange des granny smith, "très acides."

Enfin, la banane est l'ingrédient sollicité par tous puisqu'elle prévient les aigreurs, est nourrissante et énergétique et a surtout l'avantage d'avoir "le même goût en l'avalant et en la rendant" dixit Yann !

 Et vous quelle est votre technique secrète contre le mal de mer ? 

Reportage : Le mal de mer

Et si on vous donnait la solution contre le mal de mer ?

Quels médicaments prendre contre le mal de mer ?

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Virginie Danhiez Renteux 25 Mars 2015
Merci pour tous ces conseils qui permettent aux malchanceux comme moi qui ont le mal de mer de profiter tout de même des plaisirs d'une sortie bateau. Mes soucis se sont bien atténués depuis que : - je pense à prendre un bon petit déjeuner avant le départ, contenant des sucres lents, -je continue à m'alimenter et à boire durant la traverser sans attendre la venue des nausées ; effectivement, la banane est géniale, - enfin, je renifle le plus souvent possible un quartier de citron vert : ce serait pour endormir les neuro -transmetteurs qui envoient de mauvais signaux au cerveau, dixit le skipper qui m'a conseillé cette astuce. En tout cas, sur moi, ça fonctionne. Sinon, vous pouvez garder le citron pour le ti'punch à l'arrivée.
Patrice Colin 25 Mars 2015
Les petit pain Suédois mâches longuement. Tenir la barre et se "friter" au éléments ...
Wear Is My Boat 13 Avril 2015
Vêtements techniques pour le bien-être en mer
Christian Escudier 29 Mai 2016
Je navigue depuis 46 ans et n'ai jamais eu le mal de mer!
Houcine Elkaraa 21 Juillet 2016
le seule solution ces le DRAMAMIN
Yves Bruno 5 mois
Cocculine (Homéopathie - très efficace et pas d'effets secondaire)
Mossant Hector 5 mois
rester a terre

Fontana Veronique 5 mois

Très intéressant mais je ne suis pas tout à fait d'accord, car je suis sujette au mal de mer assez régulièrement dès qu'il y a une forte houle. et je n'ai pas envie de rester à terre Mr Hector Mossant car j'adore la mer et la voile...
Je dois dire que l'amarinage du départ est une étape très importante mais est souvent négligée car les séjours sur voilier sont souvent trop courts et l'équipage souvent pressé d'arriver à destination.
Donc après moultes expériences où les deux premières fois j'ai cru que j'allais mourir j'ai trouvé quelques trucs (sans parler des médicaments bien sûr qui ne sont pas vraiment efficaces pour ma part).
Avant de partir je mange une banane ou des biscuits qui calent l'estomac.
Lors de mon séjour sur le bateau, j'évite le café les fruits acides (surtout l'orange) et même l'alcool en fait tout ce qui peut altérer le foie. Puis j'essaie (si le skipper veut bien) de tenir la barre et de m'activer le plus possible sur le pont. Ensuite j'evite d' attraper froid ou des coups de soleil sur la tête en portant une coiffe et surtout de m'hydrater le plus possible. (j'ai en permanence une bouteille d'eau à proximité.)
Je ne mets pas mes lunettes progressives, j'ai des lunettes polarisees seulement à vision lointaine, et une paire de lunettes spéciale mal de mer (en cas de gros coups),
et
si finalement je subis le mal de mer je file dans la cabine et je m'allonge les yeux fermés avec une bouteille d'eau à côté pour ne pas rester l'estomac vide en cas de vomissements.


Désormais j'évite les grandes traversées car je peux rester en cabine plus de 24h00.
Toutefois c'est en navigant souvent que le mal de mer s'estompe quand on y est sujet et je prends toujours du plaisir malgré tout,




Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO