Microsail, le plus fun des Micros

Microsail

Comment bien choisir son voilier d'occasion ? Cette semaine le Microsail, un micro produit en série par le chantier Jeanneau dans les années 80.

  • A partir de 4 000 euros pour un modèle du début des années 1980
  • 460 exemplaires depuis 1981

Le Microsail a été construit par différents chantiers au cours de sa carrière (il est toujours produit) :

  • Construction Nautique Jeanneau (1979 à 1984)
  • Chantier ADN (1996 à 1998)
  • Constructions Nautiques de la Loire (1999 à 2000)
  • A.S.Microflotte (2001 à 2003)
  • Construction Navale Franck Roy (2004 à 2010)
  • Chantier naval des 3 caps (2011 à ...)

35 ans après ses premiers bords, le Microsail de Gary Mull est toujours un Micro familier des plans d’eau intérieurs ou abrités car il associe avec brio performances, facilité de manœuvre et confort. Sous voiles, il permet aux fanas des réglages d’exprimer leurs talents, en particulier par petit temps où ses formes arrière très larges - cette carène a un maître bau proche du tableau arrière - et presque plates augmentent la surface mouillée. Dans la brise, ce petit bateau est époustouflant et, très stable, ne demande qu’à planer. Les cadènes implantées au milieu des passavants ne faciliteront pas le passage vers l’avant mais tout ou presque est renvoyé dans le cockpit. Les promeneurs en apprécieront la taille, les grands coffres arrière et la baille à mouillage.

Micro-Sail 

Le diagnostic de Bateaux.com

On surveillera de près la dérive sabre ainsi que son puits, qui ne manquent pas de souffrir en cas de talonnage. Quelques Microsail ont été équipés d’une quille démontable, une bonne option pour les régatiers méditerranéens. L’accastillage d’origine peu robuste et pas adapté à un usage intensif ou régate, devra être revu et remplacé.

Micro-Sail 

"Bateau très rapide, vivant, idéal régates locales ou petit camping côtier."

Jean Guéguan, propriétaire vendeur de son Microsail

Avantages

  • Vivant et rapide dans toutes les conditions
  • Carène planante capable de hautes vitesses au portant
  • Cockpit très confortable

Inconvénients

  • Accastillage à revoir d’origine peu robuste et pas adapté à un usage intensif ou régate.
  • Dérive sabre sensible aux chocs
  • Le puits de dérive coupe pour partie la couchette double en deux

Mais que lui manque-t-il ?

Rien ! Ce petit dériveur intégral reste une réussite, un voilier pas prêt de disparaitre de nos plans d’eau...

L’équivalent aujourd’hui ?

Le Squid. Directement issu du Kouign Aman, cette carène d’Eric Henseval répond peu ou prou au cahier des charges Micro, tout comme le Kerkena 6.1.

Micro-Sail 

Microsail

  • Matériau : polyester
  • Chantier : Jeanneau
  • Architecte : Gary Mull
  • Longueur coque : 5,50 m
  • Longueur flottaison : 5,25 m
  • Largeur : 2,45 m
  • Tirant d’eau : 0,20/1,10 m
  • Poids lège : 0,60 t
  • Lest : 0,23 t
  • Surface de voile : 18,50 m2
  • Grand-voile : 11,85 m2
  • Génois : 6,65 m2
  • Moteur : HB 3 à 6 ch
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
JL Bourguignon - 10 Novembre 2016
A signaler que les premiers Microsail (j'en ai eu un!), n'avaient aucun volume de flottabilit!...
J'avais renforc le mouflage pour relever la quille sabre, pas trs solide (la seme!le suprieure s'tait dsolidarise du profil)
Son cockpit tait effectivement super.
Hlas, en configuration dpart en vacances, mon attelage pesait 1200kg, soit le poids vide du vhicule tracteur, et donc dparts en lacets au dessus de 90 km/h.... Je l'ai revendu, facilement.
Ajouter un commentaire...

Microsail, la fiche technique

MarqueJeanneau
ArchitecteGary Mull
Longueur hors-tout5.50 m
Longueur de coque5.50
Largeur2.42 m
Tirant d'eau1.10 m
Catégorie CED
Déplacement lège600 kg
Surface de voilure au près19 m2
Voir la fiche technique du Microsail

Actualités de l'entreprise