J'ai testé le virement automatique AST développé par Jeanneau / Harken

Jeanneau et Harken proposent le système AST qui assiste automatiquement le virement de bord. Nous avons pu le tester en baie de Cannes pour valider le concept et découvrir sa réelle efficacité.

Pour le néophyte, la voile reste souvent incompréhensible, difficile d'accès. C'est pour ces clients-là, les plaisanciers qui cherchent avant tout à être en mer pour le plaisir et la décontraction que Jeanneau a commercialisé un système qui automatise les réglages de voile et les virements de bord.

En mettant le pied à bord, Hervé Piveteau responsable du développement des voiliers chez Jeanneau annonce la couleur : "Il ne s'agit pas d'une automatisation des manœuvres, mais bien d'une assistance." Nos essais de virements successifs le montreront : Oui il possible de manier le Sun Odyssey 519 en solo. Mais il est préférable de savoir faire de la voile avant et de comprendre les automatismes pour pouvoir les exploiter à fond.

Le système est assez simple. Il prend la main sur 3 winches électriques Harken : 2 winches pour border le foc et un troisième au piano sur lequel vient se reprendre l'écoute de grand-voile. Depuis le poste de barre, une console électronique dédiée, on prend la main sur ces trois winches.

Les fonctions permettent de :

  • virer automatiquement
  • régler les voiles en fonction des variations de vent
  • limiter la gîte du voilier

Jamais le système ne prend la main sur la barre ou le pilote automatique. La direction du bateau reste à la discrétion du barreur. Pour que le virement se passe sans histoire, il faut avant tout un certain nombre de manips comme bien régler son génois, prétendre la contre-écoute… puis appuyer sur le bouton.

Et là tout se passe dans un rêve (bruyant car bercé par le mécanisme des winches électrique). Le foc passe d'un bord sur l'autre sans avoir besoin de toucher à quoi que ce soit.

Sur le plan des reproches, on notera que le foc est gonflé à contre pendant un moment, car le choqué de l'écoute n'est pas rapide (le winch tourne doucement à l'envers). Il faut aussi que les 2 écoutes soient réglées correctement pour que la manœuvre se déroule correctement. Dans la pratique il faut effectuer au moins 2 virements avec des réglages indépendants pour que tout fonctionne sur des roulettes.

Même si ce système apporte de la facilité dans la manœuvre, il ne remplace pas le savoir-faire à bord. Il sera une bonne aide pour un navigateur solo qui fatigue à tirer sur ses winches. Mais il n'apprend pas à faire de la voile !

L'option est commercialisée à 27 900 € HT soit 10% environ du prix d'un Sun Odyssey 519 (pour l'instant seul modèle à le proposer en option). De ce point de vue l'option peut paraître chère, mais elle intègre aussi les 3 winches électriques (11 630 € HT) ainsi qu'une batterie supplémentaire et un contrôleur intelligent.

Avec l'AST, Jeanneau tente de proposer un produit réellement innovant. Reste maintenant à vérifier sur les amateurs de voile s'ils sauront répondre présent et intégrer cette assistance dans leur mode de navigation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Christian Guislain - 01 Avril 2016
Le rêve serait d'y adjoindre une unité centrale qui permettrait de faire appareiller puis revenir le bateau sans l'aide de personne, comme ça on pourrait prendre l'apéro sur le ponton pendant ce temps-là...!
Nicolaos Loukakis - 04 Avril 2016
et une vidéo avec des ouistitis qui gambadent et font semblant que c'est eux qui manoeuvrent. Génial de pub pour Sun Ody
Ajouter un commentaire...
Reportage : Virement auto AST

Virement de bord automatique avec AST de Jeanneau et Harken, le test en vidéo

Actualités de l'entreprise