MENUBateaux.com
Magazine de la plaisance
SE CONNECTER

Eric Tabarly, que reste-t-il de ses innovations ?

Tabarly a fortement marqué la plaisance de son passage. Il est à l'origine de nombreuses innovations technologiques auxquels il réfléchissait, non comme un ingénieur, mais comme un ingénieux. Il imaginait et testait ses réflexions.

Jonathan Eastland (DPPI - Ajax News)
Le

Un génie de l'architecture

Sur le plan architectural, tous ses bateaux ont toujours eu une longueur d'avance sur leur temps :

Pen Duick II entièrement en contreplaqué et largement plus léger que toutes les constructions du moment.

Eric Tabarly Pen Duick

Idem pour Pen Duick III qui a une coque en aluminium et surtout une quille profilée qui se termine par un bulbe, mère des dessins actuels.

Pen Duick IV sera le premier vrai trimaran de course avec une structure en tube d'aluminium et le premier mât aile rotatif.

Pen Duick V sera le premier bateau ultra léger avec une carène très plate, planante, dotée de ballast liquide et d'une quille profonde et profilée. Une architecture que l'on retrouve aujourd'hui sur les voiliers du Vendée Globe.

Pen Duick VI est un maxi spécialement taillé pour le large. Afin de le rendre encore plus performant, Eric Tabarly va l'équiper d'une quille en uranium appauvri…

Paul Ricard sera le premier voilier à foil. Et même si son poids dû à une construction aluminium le pénalise trop (le composite carbone n'existe pas encore), tous les ingrédients du voilier volant sont rassemblés.

Eric Tabarly Pen Duick 

Côté technique

Eric Tabarly est à l'origine de nombreuses inventions que l'on retrouve aujourd'hui sur nos bateaux de plaisance. A commencer par la chaussette de spi qui lui permet de lancer un spi en solitaire sur Pen Duick VI, un ketch prévu pour un équipage de 12 marins !

Eric Tabarly Pen Duick

Voler sur l'eau et s'affranchir du frein qu'est la mer reste une grande passion pour Tabarly. Ainsi en 1976, on le verra bricoler une coque de Tornado qu'il transforme en un trimaran équipé de foils.  Au large de La Rochelle, il volera à plusieurs reprises validant son concept.

Eric Tabarly Pen Duick

Sur ses Pen Duick, Tabarly installait une table à cartes sur cardan, comme une cuisinière. Le skipper avait tout loisir de faire le point restant à l'horizontale. Souvent il l'équipait d'une selle de Harley-Davidson qu'il enfourchait.

Eric Tabarly Pen Duick

Le gréement avec un wishbone sur Pen Duick III lui permettait d'augment grandement la surface de la grand-voile. Avec ce voilier, il a gagné toutes les grandes courses.

 

 

 

Pen Duick V, le résumé du bateau

ChantierLa Perrière
ArchitecteBigoin et Duvergie
Longueur de coque10.67 m
Largeur3.40 m
Tirant d'eau2.30 m
Catégorie CEC
Déplacement lège3 200 kg
Surface de voilure au près63 m2
Carburant40 L
Voir la fiche technique complète et les photos du Pen Duick V
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Bomblanc Jean 2 semaines
Bonjour,
Désolé, mais il est inexacte de dire que PD IV est le premier vrai trimaran de course, c'est faire injure à de très nombreux autres bateaux et architectes.

Quand à Paul Picard, premier voilier à foil ? Plus de 80 avant lui ont existé, de différentes taille, certains volaient et ont traversé le pacifique comme Williwaw !1913 Alexander Graham Bell fait voler une maquette de voilier à foils. 1938 Robert Rowe Gilruth qui deviendra directeur de la Nasa et responsables des vols habités, donc du premier homme sur la lune, fait voler Catafoil !
Eric Tabarly, "on le verra bricoler une coque de Tornado" ! Non, bateau réalisé par Jean Garnault et l'IUT de La Rochelle. Eric à navigué une journée sur ce bateau qui a volé avant et après sa visite. La vérité est peut être moins vendeuse mais il n'a pas participé à sa conception.
Par respect pour les passionnés, architectes, constructeurs, merci de réaliser des recherches plus poussées avant de proposer votre visions de l'histoire.
CordialementFrédéric Monsonnec
Faure Gérard 1 semaine
Pen Duick VI "équipé d'une quille en uranium enrichi" ? Heureusement non. Il s'agissait d'uranium appauvri sous-produit des usines de traitement.
Leick Jacques 1 semaine
la quille était en uranium appauvri et heureusement...pas enrichi , ce qui quand même faisait peur aux ignorants

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO