Navigation de nuit, comment s'organiser en croisière sur un voilier ?

© FX Ricardou

La navigation de nuit demande de la préparation pour se dérouler dans les meilleures conditions. Voici quelques conseils pour vous organiser, vous équiper et briefer l'équipage.

À l'occasion de ce second épisode de la traversée de Suhaili vers Horta, nous avons pris le temps d'aborder quelques notions importantes pour bien appréhender la navigation de nuit.

Les quarts

Navigation de nuit
Navigation de nuit

Les quarts peuvent être établis de diverses manières, mais en début de traversée, le skipper se doit de vérifier l'autonomie des équipiers la nuit avant de leur confier la sécurité de l'équipage. Il prend soin de doubler tous les quarts autant que possible, suivant le nombre des équipiers. Par ailleurs le skipper donne la consigne à chacun de le réveiller au moindre doute sur une décision à prendre. Une fois que tout le monde a pris ses marques, il est possible de laisser les équipiers veiller seuls avec des consignes de sécurité très précises.

Enfin, selon les conditions (trafic important, mauvais temps), si l'équipage est assez nombreux, on peut à nouveau modifier les quarts selon les besoins.

La sécurité la nuit

Navigation de nuit
Navigation de nuit

Chaque équipier de quart porte un gilet autogonflant équipé d'un harnais et d'une longe. Dans son gilet il dispose d'une balise individuelle AIS, et dans ses poches une lampe flash. Dès qu'il sort de la cabine, il doit attacher sa longe à la ligne de vie. À l'intérieur du bateau on préféra conserver une lumière rouge pour ne pas perdre la vision nocturne. Les lampes frontales également devraient éclairer en rouge.

Les feux des navires

Navigation de nuit
Navigation de nuit

Les feux des navires ne sont pas toujours simples à reconnaître. Il est utile d'afficher une carte plastifiée de ces feux près de la descente pour aider les équipiers à les identifier. Les bateaux de pêche utilisent souvent de puissants projecteurs qui couvrent leurs feux de route, rendant difficile la compréhension de leurs intentions. Dans ce cas, il est très utile de disposer d'un récepteur AIS pour déterminer leur position, cap et leur vitesse.

Traverser un rail (dispositif de séparation du trafic) la nuit

Navigation de nuit
Navigation de nuit

Dans les rails, les navires marchands sont prioritaires. Les voiliers doivent les traverser aussi perpendiculairement et rapidement que possible sans les gêner. En ce cas, il ne faut pas hésiter quand le trafic est dense à s'aider du moteur, de l'AIS et du radar tout en gardant éveillés autant d'équipiers que nécessaire.

En dehors des rails les voiliers sont prioritaires sur les cargos et les ferries, leurs dispositifs d'évitement les aident à se dérouter. Ce qui n'empêche pas de rester prudent…

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Formation gratuite à la croisière

Comment éviter l'empannage lors des longs bords au vent arrière en croisière ?

Le rayon vert, entre science et fiction romantique

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...