A quoi sert un journal de bord ?

A bord de nos voiliers Il arrive qu'on ne prête pas suffisamment d'attention à certains incidents qui se peuvent se transformer ensuite en une montagne d'ennuis. En réfléchissant à l'intérêt du journal de bord, nous pouvons en déduire comment il peut nous en prémunir.

Lors de son départ de Camaret, notre voilier virtuel, Suhaili, a failli heurter un voilier dans le port parce que son moteur avait calé. Trois jours plus tard en pleine mer, quand l'équipage en a eu besoin il n'a pas démarré. Pourquoi son skipper a-t-elle négligé le symptôme du départ ?

Probablement, dans le feu de l'action, et la joie du départ, a-t-elle omis de le noter dans la liste des points à vérifier sur le journal de bord.

Un journal de bord pour quoi faire ?

Depuis 2008, nous n'avons plus d'obligations précises de la part des autorités quant au contenu du journal de bord. Selon la division 240, nous devons tenir « un journal de bord contenant les éléments pertinents pour le suivi de la navigation et la sécurité du navire ».

Posons-nous la question des objectifs à suivre, à quoi sert le journal de bord ?

Avant la démocratisation du GPS, le journal de bord était avant tout un outil de navigation. Y figuraient : le cap, la vitesse, le nombre de milles parcourus par le bateau. À partir de ces éléments, nous maintenions notre estime, nous calculions notre position en la portant sur la carte. Nous y reportions également tous les éléments d'observation du milieu marin et du bateau .

L'arrivée massive de l'électronique a peut-être altéré notre sens marin. Aujourd'hui il n'est pas rare de ne rien noter dans ce journal, lors de sorties à la journée ou au week-end, tout simplement parce que nous pouvons suivre en temps réel nos déplacements sur nos écrans.

Journal de bord
Journal de bord

Une page officielle

Outre son caractère illégal, ceci nous expose à de potentielles fortunes de mer par défaut d'anticipation.

Aussi pour nous aider à y penser, je crois qu'il faut ne jamais oublier que le journal de bord peut-être demandé :

  • lors d'un contrôle des douanes ou des affaires maritimes
  • lors d'une expertise mandatée par un assureur à la suite d'une fortune de mer.

Votre rigueur les rassurera et leur permettra de vérifier que vous saviez où vous étiez, où vous alliez, comment vous avez préparé votre navigation et comment vous l'avez assurée ensuite. Si quelque chose cloche, cela pourra vous causer des ennuis administratifs.

Si vous ne le remplissez pas consciencieusement, c'est votre sécurité qui pourrait en pâtir.

Ceci n'empêche pas d'y faire figurer, en plus des données techniques, vos aquarelles, vos plaisanteries et vos envolées lyriques. La rigueur ne doit pas empêcher le plaisir !

Retrouvez comment remplir un journal de bord avec précision et l'intéret du journal à bord d'un bateau de plaisance.

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Formation gratuite à la croisière

Recevoir la météo au large avec un petit récepteur BLU

Peut-on se nourrir de sa pêche en traversée ?

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...