MENUMotorBoat.fr
Le bateau à moteur par Bateaux.com
SE CONNECTER

Photos 360° : Antares 7 et 8, le renouveau du pêche-promenade chez Bénéteau

Présentées conjointement à l'essai par Bénéteau, les Antares 7 et 8 montrent une belle image du renouveau du pêche-promenade. Finit l'étiquette de bateau pour vieux, place à celle de bateau pour la petite croisière en famille. Mais comment faire son choix entre la 7 et 8 ? Un essai en mer nous a montré les similitudes et les différences entre les deux modèles.

A la barre de l'Antares 7
Le

En lançant l'Antares 7 et 8, Bénéteau s'attaquait à un gros dossier. En effet, ces deux modèles remplacent l'Antares 680 et 780, deux modèles best-seller dans la gamme. Autant dire que les concepteurs et designers étaient attendus au tournant par les équipes de marketing chargées de la vente de ces bateaux.

Antares 7
Antares 7

Le défi était de taille, il fallait garder la ligne historique des Antares tout en la modernisant. Ces bateaux sont conçus sur une nouvelle carène. Celle-ci ne fait pas appel à la technologie Air Step (présente sur la gamme Flyer) pour des raisons de coût (l'Air Step est plus cher à produire). En revanche, le V de la carène est plus prononcé que sur les anciens modèles et l'étrave est bien tulipée pour déflecter les vagues sans mouiller la timonerie.

Antares 8
Antares 8

L'ensemble du bateau a été conçu dans l'optique d'une utilisation familiale. C'est un vrai weekender pour une petite croisière à 4 personnes. C'est justement sur le confort et le volume habitable que se différencient les 2 modèles.

Sur l'organisation du bord, les 2 modèles sont identiques. Propulsés par un moteur hors-bord, encadré par 2 plateformes, ces bateaux ont un cockpit entièrement modulable. La banquette en U ceinture une table en version repas. Mais ce cockpit se transforme en un immense bain-de-soleil pour le farnienté. Mais si l'usage du bateau est la pêche, une partie de la banquette peut se débarquer pour dégager entièrement le cockpit. Ne reste alors que la banquette arrière.

Antares

À signaler la position très reculée de cette banquette arrière. Un choix dicté pour gagner de la place dans ce cockpit. Mais pour laisser la possibilité de relever le moteur hors-bord, sans qu'il vienne taper dans le dossier de la banquette, celle-ci coulisse vers l'avant. Une astuce bien vue pour gagner de la place…

En entrant sous la timonerie, on est accueillis par un grand sentiment de luminosité. C'est en partie dû à l'ensemble des baies vitrées, au très large pare-brise avant et au panneau de pont sur le toit qui s'ouvre en coulissant. Un panneau disponible en option sur les 2 modèles, mais qui apporte vraiment un plus à cet intérieur.

Dans cette taille de bateau, le chantier a réussi à installer un carré confortable à 4 personnes – et transformable en couchette double –, mais surtout une banquette face à la route idéale pour les équipiers pendant les navigations. Une cuisine avec évier, réchaud gaz un feu et frigo fait face à ce carré.

En contre bas, sous le pont avant, on trouvera une couchette double dans la pointe avant et un cabinet de toilette avec WC sous le poste de barre. Cet espace fermé par une porte possède un hublot ouvrant sur l'Antares 8, mais absent sur la 7.

Le pont avant peut être équipé d'un bain-de-soleil et d'une delphinière en bois, au-dessus de l'ancre qui facilite l'accès depuis l'étrave. Les pays scandinaves aiment bien y installer une échelle pour accéder à bord depuis l'étrave.

Nous avons pu essayer ces deux modèles avec leur puissance maxi. L'Antares 7 était équipée d'un Suzuki 175 ch alors que la 8 avait un hors-bord de 200 ch. Ces puissantes apportent certes du confort, mais sans aucun doute que les puissances conseillées sont suffisantes pour le programme familial du bateau. À titre d'exemple, la vitesse maxi de l'Antares 7 est de 33 nœuds avec le 175 ch alors qu'elle est de 31 nœuds avec le 150 ch. À noter la quasi-omniprésence du hors-bord sur ces marchés. Les moteurs in board plus chers, plus lourds et à l'entretien plus contraignant ne se vendent plus.

Laquelle choisir entre l'Antares 7 et 8 ?

Plus lourde, plus volumineuse, l'Antares 8 passe beaucoup mieux en mer, elle tape moins. Elle offre un comportement pus rassurant surtout pour faire naviguer une famille avec enfants. Mais ce modèle est aussi plus cher (10 000 € de plus). Face à elle, l'Antares 7 offre autant de possibilités avec le même nombre de couchages, le même nombre de places assises et le même cabinet de toilette. Mais à bord tout est plus petit, plus étroit. Reste que le budget est aussi beaucoup plus abordable. À vous de choisir !

Tarif version coque nue sans moteur et sans option

  • Antares 7 : 24 200 € TTC
  • Antares 8 : 34 440 € TTC
Antares 7
Antares 8
Cabine avant de l'Antares 8
Reportage : Bénéteau Antares

Antares 7, un incontournable revisité par Bénéteau

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO