AIS : une révolution électronique pour la sécurité

Tellement simple à interpréter (contrairement au radar), l'AIS est de plus en plus plébiscité sur les bateaux. Mais ce système qui augmente la sécurité n'est pas non plus la panacée. Décryptage.

AIS (Automatic Identification System) est une aide électronique à la navigation. L'AIS utilise un canal VHF pour envoyer automatiquement des informations du bateau sur lequel il se trouve.

Issues du GPS (position, cap, vitesse…) ces informations sont reçues par tous les récepteurs AIS aux alentours. Chacun peut alors visualiser sur la carte les bateaux proches ainsi que leur trajectoire.

Récepteur AIS
Récepteur AIS

Récepteur ou transpondeur ?

Pour la plaisance, qui ne possède aucune obligation réglementaire quant à l'installation d'un AIS, on peut soit s'équiper d'un simple récepteur AIS, soit opter pour un Transpondeur. Ce dernier recevra les signaux AIS mais émettra aussi des informations sur votre bateau. Vous serez alors visible par les autres AIS.

Transpondeur AIS
Transpondeur (émetteur récepteur) AIS

Avantages de l'AIS

Tous les bateaux qui émettent leurs informations AIS sont visibles par tous les récepteurs AIS. On peut ainsi connaître leur trajectoire et éviter les routes de collision.

Liste des échos AIS
Liste des échos AIS

Inconvénients de l'AIS

Tous les bateaux n'émettent pas un signal AIS. Les bateaux de plaisances n'ont aucune obligation de cet ordre. Seuls les unités de commerce de plus de 300 tonneaux émettent à coup sûr (cargo et autres navires de commerce). Les pêcheurs ont tendance à le couper pour ne pas être suivit sur les zones de pêche.

Le danger de l'AIS

Naviguer avec un AIS à bord apporte une grande sécurité. Mais attention à continuer la veille visuelle. En effet, on a souvent tendance à regarder la carte électronique avec les cibles qui se déplacent en oubliant que certains bateaux n'ont pas d'émetteur AIS.

Visualisation d'un écho MOB sur une carte
Visualisation d'un écho MOB sur une carte

A quel plaisancier s'adresse l'AIS ?

A priori à tous les plaisanciers, qu'il navigue près des côtes ou au large, à la voile ou au moteur. Mais c'est vrai que ceux qui naviguent dans les zones à forte concentration de trafic (notamment les "rails") seront plus impactés par cet appareil de sécurité.

Lire le reportage : AIS

AIS et VHF, une seule ou deux antennes ?

Réagir à cet article :
Philippe Mélon - 04 Août 2016
Dommage que ce système interressant de sécurité coute aussi cher en ce moment ! 6900 euros reste encore un prix élevé
Marc Semaille - 07 Août 2016
M'enfin! Il existe des transpondeurs à moins de 500 EUR ... (de mémoire)
Alain Stuypens - 10 Août 2016
la navigation de plaisance est très cher,a quelle prix sa sécurité!! ne pas commencer une traversée océanique sans les équippements nescessaires à bord....pas prendre de riques inutiles
Jean Louis Zabal - 24 Février 2017
et on s'enregistre comment ?

François LE LAY - 3 mois
Un système AIS avec transpondeur comme j'en possède un, coute moins de 500€. Et certains sont meme incorporés à la VHF...
Jean-Bertrand Mothes-Massé - 2 mois
Bonjour, en fait il y a deux types d'appareils utilisant le principe AIS, comme dit ci-dessus, les récepteurs AIS, c'est à dire que vous n'allez faire que recevoir les signaux émis par les autres navires équipés d'émetteur AIS (eux ne vous verront pas), et les visualiser sur votre écran cartographie en l'interfaçant, et les transpondeurs (mot contracté pour trans/metteur et ré/pondeur. Là vous allez aussi bien être vu que voir. Dans ces "transpondeur", il existe 2 Classes, les Classes A super puissants, obligatoires pour la nav de commerce, qui donnent tous les renseignements, longueur largeur cap vitesse, origine, destination, pav de l'armateur, tirant d'eau, type de cargaison, etc...tout juste s'il n'y a pas la marque de la montre du capitaine ; ceux là coutent effectivement assez cher. Et il y a les Classes B, moins puissants (2 W, portée 20 à 30 NM en fx de la hauteur antenne VHF), dont le prix est autour de 600€. A noter 2 choses importantes, l'AIS Classe B est obligatoire pour les navires de peche > 15 m, MAIS aussi pour les voiliers de plaisance effectuant des courses de catégories 1 et 2 des RSO (Classe A pour les cat 0). Enfin, pour les bateaux équipés de transpondeur AIS, il est utile de rappeler qu'il y a maintenant ds le commerce des "balises" AIS individuelles, de la taille d'une mini VHF portable, très utile en équipage familial réduit pour retrouver immédiatement une personne tombée par dessus bord (250/400 €), également obligatoire pour chaque équipier dans les courses catégorie 0, 1 et 2 des RSO. Jean-Bertrand Mothes-Massé, chargé de mission FFVoile des Règlementations Spéciales Offshore, survie et premiers secours : jb.mothesmasse@ffvoile.fr Et merci à Bateaux.com et à F-X R pour ses chroniques.
christophe coppel - 2 mois
et pour compléter ils sont devenus obligatoires en fluvial pour les bateaux de plus de 20 M et classe A ...aberrant mais depuis janvier 2016 ... c'est la loi ....
Ajouter un commentaire...