L'Hermione deux jours en avance à Tanger, objectif repos !

L'Hermione au large des côtes marocaines © Association Hermione La Fayette

Après 10 jours de mer particulièrement éprouvants pour tout l'équipage de l'Hermione, et ce même malgré l'abri à Ceuta, dans le nord du Maroc, la frégate a avancé son escale à Tanger de deux jours. Profitant de conditions plus clémentes, le trois-mât et son équipage ont rejoint le port marocain avec 48 heures d'avance et vont pouvoir se reposer et réparer les avaries subies par le bateau, avant le début des festivités, le 9 mars prochain.

Avec deux jours d'avance sur son programme et après 5 jours au mouillage près de Ceuta (ville espagnole au nord du Maroc), l'Hermione a enfin rejoint Le Port de Tanger. Rencontrant des conditions extrêmement difficile, elle a avancé de 48 heures son escale marocaine, cherchant un meilleur abri dès que les conditions météo l'ont permis. Pendant deux jours, l'équipage va enfin pouvoir se reposer et réparer les avaries subies par le navire. Car de mémoire de Commandant, jamais la frégate n'avait rencontré de si rudes conditions.

"Car jamais l'Hermione n'avait rencontré de telles conditions. À partir du cap Finisterre, nous nous sommes heurtés à un système de perturbations positionné à la latitude de Lisbonne : même en hiver, ces dépressions sont normalement centrées sur l'Irlande ou l'Écosse. Lorsqu'elles ont commencé à nous atteindre, nous avons fait face à un temps très instable, avec des vents de force 9, des grains, des orages et des vagues – parfois déferlantes — atteignant neuf mètres. Il a fallu user de stratégie et d'anticipation pour les franchir" explique le Commandant Cariou.

Ces derniers jours, l'Hermione a subi en moyenne un coup de vent force huit par vingt-quatre heures, et certaines rafales allant même jusqu'à force 10. "Cette traversée nous a permis de constater les qualités nautiques exceptionnelles de la frégate qui a enregistré des coups de gîte atteignant quarante degrés. Avec un équipage de quatre-vingts personnes au lieu des deux cent cinquante d'autrefois, c'est un petit exploit d'être arrivés jusqu'ici" ajoute le Commandant Cariou.

En effet, pendant 10 jours, l'équipage n'a eu de cesse d'être sur le pont, à toute heure du jour et de la nuit, à manœuvrer les voiles dans un navire soumis à la gîte et au roulis incessants. Au plus dur de la tempête, il était jusqu'à 5 pour barre le trois mâts ! "S'habiller, se déplacer sur le pont ou dans le bateau, et même simplement transporter une assiette de soupe étaient devenues, dans ces conditions, des opérations délicates. Par moment, dormir était presque impossible tant les mouvements du bateau étaient violents" raconte un gabier.

Danie, une gabière Acadienne, issue du programme de recrutement de l'Organisation Internationale de la Francophonie, l'OIF, partenaire du voyage, a été impressionné par la mer et le vent. "J'ai eu un peu peur au début. Puis j'ai compris que le bateau pourrait tout encaisser, il n'y avait pas à s'inquiéter. Mon job consistait à me mettre entièrement au service du navire, sans jamais cesser de faire attention à moi et aux autres : le vrai danger était de passer par-dessus bord ou de se blesser. Nous nous sommes concentrés pour travailler efficacement et en sécurité dans l'entraide et la solidarité" explique-t-elle.

"Quand nous nous sommes un peu habitués, la peur s'est transformée en adrénaline. J'ai vraiment pris plaisir à monter dans les mâts dans la tempête, avec la pluie qui tombait à l'horizontale. J'y ai pris plaisir, car nous étions ensemble. Je lisais dans les yeux de ceux avec qui je travaillais la même excitation que la mienne et la même application. Je savais que je pouvais compter sur eux : nous étions là les uns pour les autres. L'initiative Libres Ensemble a vraiment pris tout son sens", poursuit la jeune femme.

Programme de l'escale à Tanger, du 9 au 12 mars 2018

Une escale tangéroise sous le signe de Libres Ensemble pour la Francophonie

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc

L'escale à Tanger est l'occasion pour la Francophonie qui célèbre les deux ans du mouvement "Libres Ensemble", fil rouge du voyage 2018 de l'Hermione, de proposer une programmation à la jeunesse tangéroise : concours pour les jeunes développeurs, ateliers de formation, exposition, humour et liberté d’expression "Rire Ensemble".

Le mouvement citoyen "Libres Ensemble" est né en mars 2016 en résistance aux vagues d'attentats et à la tendance au repli sur soi dans le monde.

9 mars – 15 h  :

  • Cérémonie de bienvenue de la frégate Hermione à Tanger en présence des autorités marocaines à 15 h.

10 mars :

  • Journée anniversaire de l'initiative Libres Ensemble avec des ateliers de formation destinés aux jeunes organisés en partenariat avec le Centre national des droits de l’Homme du Maroc, un atelier sur la participation citoyenne et l’éducation aux médias et à l’information par l’UNESCO (résultat de NET-MED Youth).
  • Lancement de l'Innovathon de la Francophonie, concours de développeurs sur des projets liés à la sensibilisation du public au traitement des déchets au Technopark en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l'Université Abdelmalek Essaadi, la Commune de Tanger et Founder Family.
  • Soirée "Rire Ensemble", spectacle d'humoristes pour célébrer l'initiative Libre Ensemble avec Mounia Magueri, Les inqualifiables, Youssef Ksyier, organisé par l'OIF en partenariat avec le Marrakech du Rire et l'Institut français de Tanger.

11 mars :

  • Journée dédiée aux collégiens et aux lycéens avec des visites à bord de la frégate

12 mars :

  • 15 h : Remise des Prix de l'Innovathon au Technopark,
  • 17 h : départ de l'Hermione.

Hermione, le résumé du bateau

ChantierPort de Rochefort
ArchitecteHenri Chevillard
Longueur hors-tout66.00 m
Longueur de coque44.20 m
Largeur11.24 m
Tirant d'eau5.78 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers80
Déplacement lège1 000 000 kg
Surface de voilure au près2 200 m2
Nombre de moteurs maximum2
Voir la fiche technique complète et les photos du Hermione
Reportage : Hermione en Méditerranée

L'Hermione obligée de s'abriter dans le nord du Maroc

Première escale méditerranéenne française pour l'Hermione

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Croisières
Les plus beaux bateaux de légende
Hermione, la frégate
A lire aussi sur Bateaux.com