Web série / Entrainement Mini à bord du semi-rigide du coach pour Hugo


Après avoir loué un Mini 6.50 pour les deux prochaines saisons, Hugo passe désormais à l'entrainement et à la recherche de sponsors.

Après une traversée de l'Atlantique en solitaire sur un écume de mer qu'il a entièrement retapé et une participation à la clipper World Race en tant que second sur un monotype de 70 pieds, Hugo (The Sailing Frenchman) a décidé de se lancer dans un projet de Mini-Transat.

Il a loué pour les deux saisons à venir un Maxi 6.50 à l'étrave ronde du chantier breton IDB Marine. C'est à Lorient qu'il a choisi de poser sa valise - ou plutôt son van - capitale de la course au large. Sur les pontons, on croise de nombreux voiliers de course, depuis les petits Mini 6.50 jusqu'aux grands Ultims, en passant par les Class40 et les Figaro Bénéteau 3.

C'est ici qu'Hugo a choisi de suivre les entrainements de classe. Mais pour se mettre dans le bain, il participe d'abord à ces sessions en tant que spectateur. Pour ça, il embarque à bord du semi-rigide du coach, afin de pouvoir apprendre comment le bateau fonctionne de l'extérieur.

Après 2 jours d'accompagnement, Hugo est ravi de pouvoir découvrir comment divers paramètres agissent sur le bateau.

Outre la navigation, Hugo cherche également des fonds pour participer à la Mini Transat. Il démarche donc des entreprises capables de participer à la location du bateau, des voiles, ainsi qu'aux frais de participation des courses. Une démarche rendue difficile par ces temps de crise sanitaire. Si vous avez des contacts, n'hésitez pas à lui laisser un message.

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Hugo se lance dans un projet Mini Transat

Hugo se lance dans un projet Mini Transat

Hugo explique le choix du scow pour la Mini Transat

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...